Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Pentagone invente la machine à se cacher dans le temps




Une machine non pas pour remonter le temps mais pour se cacher dans le temps : des physiciens financés par le Pentagone ont annoncé mercredi 4 janvier avoir réussi cette prouesse scientifique. Dirigée par Moti Fridman, de l’Université Cornell de New York (Etats-Unis), une équipe de chercheurs a ainsi conçu un système d’»invisibilité temporelle» capable de rendre un fait complètement indétectable pendant un très court laps de temps évalué à une infime fraction de seconde, selon la revue britannique Nature. Ce dispositif expérimental s’inspire curieusement de la science-fiction, en particulier la fameuse «cape d’invisibilité» d’Harry Potter. A une différence près : au lieu de chercher à masquer un objet dans l’espace, on le dissimule à la vue dans le temps.

Mode d’emploi
Les physiciens ont travaillé les propriétés du spectre lumineux visible qui est composé de plusieurs couleurs. Et chacune de ces teintes se déplace à une vitesse très légèrement différente. Ces scientifiques ont alors commencé à diffuser un rayon de lumière à l’intérieur d’un câble en fibre optique qui traverse ensuite une lentille. Celle-ci sépare le laser en deux : une lumière bleue qui se propage un peu plus rapidement que le faisceau vert d’origine, et une lumière rouge légèrement plus lente.
Une sorte de «décalage temporel» apparaît entre les rayons rouge et bleu qui traversent la fibre optique. Un écart infinitésimal d’à peine 50 picosecondes, c’est-à-dire 50 millionièmes de millionième de seconde, mais suffisant pour y intercaler une décharge de laser d’une fréquence différente de la lumière qui passe dans la fibre optique.
Le phénomène est alors inversé. Après cette insertion d’un nouveau laser, celui-ci fait obstacle. Conséquence : la lumière rouge initialement plus lente s’accélère et le rayon vert plus rapide au départ ralentit. La lentille reconstitue alors les deux faisceaux pour émettre un unique rayon vert. Le nouveau laser qui s’est incrusté présente un décalage de 40 picosecondes. Il demeure donc bien présent mais ne fait pas partie du flux de photons de la lumière reconstituée. Résultat : cette lumière est indétectable.

Une découverte utile
Dans un commentaire séparé cité par Le Monde, Robert Boyd et Zhimin Shi, de l’Université de Rochester à New York, considèrent que cette innovation scientifique pourrait avoir des répercussions positives pour sécuriser les communications. Ce procédé permettrait en effet de fractionner les signaux optiques et de les faire voyager à des vitesses différentes avant de les ré-assembler pour rendre les données particulièrement difficiles à intercepter.
Ces travaux sont d’ailleurs principalement destinés à un usage militaire, car ils sont financés par la DARPA, une agence du ministère de la Défense américain destinée à mettre au point des technologies futuristes. Cette agence n’en est pas à son premier coup d’essai. Dans les années 1960, elle avait notamment mis au point une sorte de système de transmission de données entre ordinateurs reliés entre eux par une toile numérique. Des décennies plus tard, ce système s’est invité dans la société civile. Son nom : Internet. Autant dire que chaque avancée physique effectuée par cette agence mérite que l’on s’attarde dessus car cela peut constituer un immense bond en avant pour l’humanité.

Gentside
Samedi 7 Janvier 2012

Lu 999 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs