Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Parlement britannique reconnaît l’ Etat palestinien

Ce vote a été salué par l’Autorité palestinienne




Le Parlement britannique  reconnaît l’ Etat palestinien
Les députés britanniques se sont prononcés lundi soir pour la reconnaissance d'un Etat palestinien dans une motion appelant leur gouvernement à en faire de même, mais le vote était non contraignant.
 Dix jours après l'annonce faite par la Suède, immédiatement critiquée par Israël, qu'elle allait reconnaître l'État de Palestine, les parlementaires du Royaume-Uni ont adopté par 274 voix contre 12 une motion appelant le gouvernement britannique à "reconnaître un Etat palestinien aux côtés de l'Etat d'Israël" comme une "contribution pour assurer une solution négociée consacrant deux Etats" dans cette région.
Des nations européennes comme la Pologne ou la Bulgarie ont reconnu l'Etat palestinien en 1988, alors qu'elles faisaient encore partie du bloc soviétique. Au total, l'autorité palestinienne se prévaut de la reconnaissance de 134 pays, dont le Brésil et l'Argentine. 
L'Autorité palestinienne a salué ce vote comme "un pas important en direction de la justice et de la paix".
 "Notre droit à l'autodétermination n'est pas un objet de négociations", a dit dans un communiqué au nom de l'Autorité palestinienne Mme Hanan Ashrawi, rejetant ainsi l'objection israélienne selon laquelle une telle reconnaissance doit passer par des négociations avec Israël.
"La reconnaissance de la Palestine ne dépend pas de l'issue de négociations avec Israël et ne fera l'objet d'aucune transaction de notre part; une telle prétention n'est pas seulement injuste, elle est immorale", a dit Mme Ashrawi, membre du Comité exécutif de l'OLP, qui chapeaute l'Autorité palestinienne.
Le vote des députés britanniques ne va rien changer dans l'immédiat puisqu'il revêt un caractère purement symbolique et que le gouvernement de David Cameron ne sera pas contraint de s'y conformer.
La position du gouvernement "est très claire et ne va pas changer", quelle que soit l'issue du vote, avait insisté un porte-parole de Downing Street à l'ouverture des débats lundi après-midi.
 Le Royaume-Uni s'était abstenu en 2012 lors du vote sur le statut d'Etat observateur à l'ONU pour la Palestine,
La motion avait été déposée par le député travailliste Grahame Morris et a obtenu l'appui de nombreux débutés du Labour et des partis conservateur et libéral-démocrate au pouvoir. La coalition avait assuré n'avoir donné aucune consigne, alors que plusieurs députés travaillistes pro-Israël s'opposaient à la motion.
"La Grande-Bretagne a une responsabilité historique et morale" de reconnaître l'Etat de Palestine, a estimé le député conservateur Alan Duncan, ancien secrétaire d'Etat au développement international, renvoyant au mandat britannique sur la Mésopotamie et sur la Palestine au XXe siècle.
 "Cela fait trop longtemps que la Palestine est occupée, que ses habitants vivent une vie misérable. Que les Israéliens continuent, petit à petit, à construire sur des terres qui ne leur appartiennent pas. Il est grand temps que le monde reconnaisse l'Etat palestinien comme l'ont déjà fait 134 pays auprès des Nations unies", avait insisté l'ancien ministre sur Skynews.
 

AFP
Mercredi 15 Octobre 2014

Lu 435 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs