Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Paris SG plus proche que jamais du titre


32ème journée du Championnat de France



Le Paris SG plus proche que jamais du titre
Le leader Paris SG, bien qu'émoussé après Barcelone, a battu le dernirer Troyes (1-0) samedi et, comme l'a dit Carlo Ancelotti, "a fait un grand pas vers le titre", avec dix points d'avance, provisoirement, sur le 2eMarseille, lors de la 32e journée du Championnat de France.
Et le coach italien du PSG d'ajouter: "Il y a aussi la Coupe de France". Mercredi, le PSG se déplacera en effet à Annecy en quart de finale de Coupe de France contre Evian. Le doublé Coupe de France-Championnat ? Ancelotti sait que le PSG ne l'a jamais réalisé et fait sans doute saliver à dessein.
Mais l'ancien entraîneur de l'AC Milan n'a pas passé une après-midi tranquille sur son banc dans l'Aube. Il a même vu Troyes bousculer son équipe en première période et peut remercier un excellent Sirigu pour avoir préservé les buts parisiens.
Ancelotti, lassé par le manque d'impact de Gameiro, titularisé en l'absence d'Ibrahimovic suspendu, l'a remplacé par Motta, remodelé son équipe qui a alors instantanément marqué par la révélation de la saison Matuidi, "joueur avec le plus de régularité" aux yeux de son coach.
Pour le plus grand malheur de Gameiro. Car, rappelé sur le banc des remplaçants, ce dernier a craqué, "shootant" dans une bouteille d'eau avant de crier sa colère. Une minute avant que Matuidi ne marque... Pour Gameiro, cette situation invivable se terminera sans doute au marché des transferts estival.Rennes a mal préparé sa finale de Coupe de la Ligue (contre Saint-Etienne samedi prochain au Stade de France) en perdant sur la pelouse d'Evian (4-2), où Bérigaud a signé une superbe volée.
Dans le ventre mou, Montpellier, champion en titre, a pris un gros coup sur le crâne à Bordeaux (4-2). Lorient (avec un doublé d'Aliadière, 14 buts en L1) a stoppé la marche de Bastia (4-1), club corse qui avait marqué 4 buts à chacun de ses trois précédents adversaires.
Nancy est toujours premier relégable après son nul à Ajaccio (1-1). Et Brest est toujours avant-dernier, après une nouvelle désillusion contre Reims (2-0). Brest qui doit encore affronter OM et PSG d'ici la fin de saison...
Dans le haut du tableau, Marseille, qui devait se déplacer à Lille hier, est assuré de garder sa 2e place quoi qu'il arrive. Mais un succès permettrait aux Marseillais de se donner un peu d'air car leur différence de buts famélique (+4 seulement) les expose au retour des poursuivants. Et au premier rang de ceux-là, on trouve Lille, justement, qui reste sur sept victoires en huit matches de L1.
Lyon, qui vit sa pire série depuis vingt ans avec trois revers consécutifs, devait recevoir Toulouse hier avec l'obligation de gagner pour se relancer dans la course à la Ligue des champions. En cas de succès, l'OL reprendrait la 3e place aux dépens de l'actuel occupant de cette position, Saint-Etienne, qui a concédé le nul à Valenciennes vendredi (0-0).

AFP
Lundi 15 Avril 2013

Lu 187 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs