Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Pape confondu pour ne pas avoir mis sa ceinture : Amende irrévérencieuse




Le Pape confondu pour ne pas avoir mis sa ceinture : Amende irrévérencieuse
On ne plaisante pas avec la sécurité routière en Allemagne : le pape Benoît XVI a été dénoncé à la justice du pays pour ne pas avoir accroché sa ceinture de sécurité dans la papamobile lors de son dernier voyage dans son pays natal, en septembre. Un citoyen allemand souhaitant rester anonyme, selon son avocat Johannes Christian Sundermann, a porté plainte contre "Monsieur Joseph Ratzinger" pour avoir circulé les 24 et 25 septembre "pendant plus d'une heure" sans s'attacher, alors que le véhicule est équipé d'une ceinture. En tant que "récidiviste", le pape devrait payer l'amende maximale, selon le plaintif, soit 2.400 euros, lit-on sur le site Gentside.com.
Les personnes appelées à témoigner sont l'archevêque de Fribourg Robert et Winfried Kretschmann, ministre-président écologiste du land du Bade-Wurtemberg, selon le quotidien allemand Westfälische Rundschau. Une vidéo du passage de Benoît XVI à Fribourg, diffusée sur YouTube, pourrait également servir de preuve. Condamnable ou pas ? D'après l'avocat, son client ne cherche aucunement à nuire au pape mais est au contraire inquiet pour la sécurité du pontife ! Aussi, il aurait été marqué par un accident routier mortel, survenu peu après la visite de Benoît XVI. Mais pour l'instant, l'issue d'une telle plainte reste floue car il faut déterminer si le pape est considéré comme un simple citoyen allemand... ou s'il jouit de l'immunité diplomatique en tant que chef de l'Etat du Vatican, ajoute la même source.
D'un côté, une question du Bundestag (le Parlement allemand) de 2005 établit que, bien que citoyen du Vatican depuis 1981, le pape dispose d'un arrangement spécial lui permettant de conserver la nationalité allemande.  Mais de l'autre, le ministère des Affaires étrangères a confirmé qu'il bénéficiait de l'immunité diplomatique lors de sa dernière visite. Un porte-parole du gouvernement a toutefois estimé que le pape pourrait ne pas être couvert s'il revenait dans le pays dans le cadre d'une visite privée.

Libé
Mercredi 30 Novembre 2011

Lu 1033 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs