Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le PJD se mord la queue

Aftati mis hors d’état de nuire




Le PJD se mord la queue
 Le très controversé parlementaire du PJD, Abdelaziz Aftati, a été suspendu de ses fonctions au sein du parti pour cause d’«irresponsabilité» et de «dépassement de ses prérogatives», selon un communiqué de l’instance exécutive du PJD lors d’une réunion tenue lundi.
Selon un communiqué du secrétariat général du parti de la Lampe rendu public à l’issue d’une réunion tenue lundi, Aftati s’est rendu au cours de la semaine dernière à la frontière maroco-algérienne,  un «acte irresponsable qui enfreint, de surcroît, les principes du parti et ses orientations».
 Mais le communiqué en question n’a donné aucune précision sur les motivations qui l’ont conduit à prendre sa décision à l’encontre de ce parlementaire qui est, de surcroît, un membre dirigeant et qui a toujours assumé le rôle de pompier-pyromane du PJD.
C’est la presse qui a révélé ce que la direction du parti a tu. Dans son édition de mardi, le quotidien Al Alam a révélé que le parlementaire pjdiste et président de sa Commission intégrité et transparence a été arrêté, le jeudi 28 mai dernier, à un point de contrôle de la zone frontalière avec l’Algérie en compagnie de deux personnes dont l’une est connue pour ses activités de contrebande. Mais ils ont été relâchés après qu’Aftati a contacté un responsable sécuritaire. La même source a ajouté que le commandant régional de la Gendarmerie Royale a été limogé de son poste, peut-être à cause du traitement conciliant qu’il a eu à l’endroit de celui-ci. 
Plusieurs questions demeurent donc en suspens: que faisait Abdelaziz Aftati dans une zone frontalière déserte et de surcroît avec un contrebandier, à en croire la version des faits donnée par Al Alam ?  Le chef du gouvernement était-il au courant de sa visite comme il l’avait lui-même déclaré en affirmant avoir été « en mission commandée pour le chef du gouvernement » ? Quelle est la nature de cette mission (partisane ou autre) et quelle en a été la finalité ? La décision prise à la sauvette par la direction du parti ne vise-t-elle pas à clore définitivement ce dossier de peur qu’il ne prenne une mauvaise tournure ?  
Seuls le chef du gouvernement et Aftati lui-même pourraient éclairer l’opinion publique sur les dessous de cette affaire. 
En attendant qu’ils aient le courage de le faire, force est de constater que ce n’est pas la première fois qu’Abdelaziz Aftati commette de pareilles bévues. En 2009 et alors qu’il était membre du secrétariat général du parti, il avait adressé une correspondance à l’ambassadeur de France à Rabat l’exhortant de soutenir Noureddine Boubker, membre du Conseil national du parti de la Lampe portant la nationalité française dans le cadre de l'élection des organes dirigeants de la municipalité d'Oujda. Ce comportement irresponsable d’Aftati avait irrité le gouvernement marocain qui l’avait qualifié d’«inacceptable et totalement injustifiée, en ce sens qu'il s'agit d'élections nationales qui ne concernent que le peuple marocain ».
Après cet incident, Abdelilah Benkirane a contraint Aftati à démissionner des structures du parti, lequel Benkirane qui a toujours eu Aftati en grippe a fait des mains et des pieds pour que ce dernier ne soit pas réélu au secrétariat général du PJD en 2012. 

Mourad Tabet
Mercredi 3 Juin 2015

Lu 1417 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs