Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le PJD poussé à faire profil bas


Avec 47% des sièges contre 38%, l'opposition supplante la majorité lors des élections professionnelles



Au PJD, l’heure est à la modération et à la réserve. Les leaders du parti de la Lampe tentent, comme ils le peuvent, de minimiser l’impact des résultats des élections des membres des Chambres professionnelles organisées vendredi dernier sur leurs adhérents qui croyaient dur comme fer qu’ils ne pouvaient plus se suffire que de la première place du podium et sur une opinion publique qui croyait que les affidés de Benkirane étaient en terrain conquis. Les dirigeants Pjdistes  ont fait profil bas en qualifiant donc de positive la 5ème place (196 sièges) obtenue par leur parti et l’ont considérée comme une avancée par rapport aux élections de 2009.  Mais aucun cacique du parti n’a voulu reconnaître qu’avec ses 47% de  sièges obtenus,  l'opposition  a supplanté la majorité actuelle qui ne totalise que 38% de ceux-ci et que ces résultats ont redonné du poil de la bête à l’opposition et lui ont permis  d’envisager les prochains scrutins avec optimisme.
Abdellah Bouanou, président du Groupe parlementaire PJD à la Chambre des représentants, a déclaré au site Hespress, que les résultats des élections des Chambres professionnelles sont satisfaisants vu les efforts consentis et son taux de couverture des circonscriptions électorales.  Pour lui, ce scrutin n’aura aucun incident sur les élections  communales  et régionales. D’autres grosses pointures du parti  de la Lampe se sont plutôt contentées de se féliciter du bon déroulement de ces élections qui honorent le processus démocratique dans lequel le Maroc s'est engagé.    Des propos que ne semble pas partager Amina Maâ El Ainin, députée PJD, qui a déclaré sur sa page Facebook, que les résultats obtenus par son parti ne correspondent pas aux attentes de sa jeunesse. Pis, elle a reconnu que le PJD demeure incapable de maîtriser les mécanismes de gestion des élections des Chambres professionnelles et que les procédures de sélection des candidats ont été compliquées, épuisantes et incompatibles avec la nature de ce scrutin. 
Contrairement à ses autres collègues, la députée PJD a révélé, par ailleurs, que l’argent sale et d’autres moyens illégaux ont été utilisés en affirmant que son parti a souffert de la concurrence déloyale.  Pire, elle a indiqué que ces pratiques ont la vie dure puisqu’elles se basent sur des conventions invisibles qui échappent à tout contrôle juridique.
En tenant de tels propos, Amina Maâ El Aininne ne veut-elle pas laisser entendre que les prochains scrutins seront entachés d’irrégularités ?  N’est-elle pas en train de  préparer l’opinion publique à accepter d’éventuelles irrégularités? Ces propos ne sont-ils pas un aveu d’échec du gouvernement à assurer des élections saines et transparentes ?   Des propos  de plus alarmants puisque Benkirane, himself,  interrogé dernièrement sur les garanties qu’il pourrait donner en tant que chef du gouvernement pour assurer leur intégrité, a répondu que : «Dieu est le garant».
Pour sa part, l’USFP a déjà mis en garde contre cet état de fait avant même le début des élections.  Son Bureau politique a dénoncé, dans un communiqué, les « dysfonctionnements qui caractérisent les préparations des élections» et « l'utilisation massive de l'argent par des lobbies qui menacent la stabilité du Maroc». Des pratiques de corruption qui  «se déroulent sous les yeux des agents de l'Etat», précise le communiqué. Une situation jugée de «très inquiétante»  puisqu’elle témoigne du «grave recul que connaît la transparence de l'opération électorale». Et pas plus tard qu’avant-hier, Driss Lachguar, Premier secrétaire du parti,  a révélé que le commerce des voix existe toujours comme en attestent les  rapports en provenance de plusieurs régions du Maroc.
 

Hassan Bentaleb
Lundi 10 Août 2015

Lu 859 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs