Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le PJD et ses ministres : Ça continue encore et encore…




Le PJD et ses ministres : Ça continue encore et encore…
Serait-ce la fièvre du pouvoir ? Ou s’agirait-il tout bêtement d’erreurs de débutants ? A moins que ce soit les deux. Les sorties maladroites des ministres  du PJD qui frisent le ridicule ne se comptent plus. A commencer par le patron du parti de la lampe qui, depuis qu’il est à son poste de chef de gouvernement, s’adonne publiquement à un humour pas drôle du tout. Au Parlement, quelque conseil ou en public, on se croirait dans une comédie burlesque. Pas du tout sérieux pour un parti au pouvoir. Certes, le rire est le propre de l’homme mais lorsqu’on gère les affaires publiques, le populisme et les anecdotes ne servent qu’à déclencher la risée des observateurs d’ici et d’ailleurs.
Dernière sortie en date des ministres du parti de la lampe  lors d’une rencontre pour, dit-on, donner leurs bilans respectifs sur les premiers mois des affaires de l’Etat. En conclave à Bouznika  dans un cadre partisan, le chef du gouvernement a fait encore des siennes en critiquant la Marche de la dignité et toujours avec son humour burlesque en affirmant que les syndicats sont tombés sur leur tête, croyant que l’année s’est déjà écoulée et qu’ils sont sortis pour le défilé rituel du 1er Mai. Pas drôle du tout,  Monsieur Benkirane !
Si la FDT et la CDT étaient descendues dans la rue soutenues par les forces vives et démocratiques du pays, c’est parce que, monsieur, vous n’avez pas tenu vos promesses en tant que chef du gouvernement sans programme et sans vision claire. La classe ouvrière est sortie dans la rue pour réclamer un dialogue sérieux et des engagements bien définis. Quant à la rencontre du PJD à Bouznika, elle a encore démontré que les ministres du parti de la lampe ne différencient pas la fonction de ministre et le rôle de militant dans un parti politique. Cette confusion leur a joué des tours au détriment des vrais problèmes que connaît le pays.
Choubani, ministre des Relations avec le Parlement,  s’est dit, pour sa part,  mécontent, car les médias publics n’ont pas couvert les activités de son parti. Comme si la radio et la télévision marocaines appartenaient au parti au pouvoir. L’honorable ministre veut nous faire croire que la couverture des travaux du PJD est plus intéressante pour les Marocains que le Festival Mawazines devenu célèbre à travers le monde. Et c’est autour du ministre Rabah qu’on voyait plus posé et qui  pensait réaliser un exploit en publiant la liste des bénéficiaires d’agréments, de donner libre cours à ses chimères en défendant un projet futuriste d’un TGV qui lierait Oujda et Marrakech. Et le chef  de la bande qui revient à la charge en demandant encore du temps pour réaliser les projets du gouvernement, oubliant que tout le monde s’est aperçu qu’il n’y avait pas de projets mais des promesses électorales qui n’avaient pas été tenues.
De son côté, Khalfi dont les déboires et l’amateurisme politique  ont été vérifiés lors du débat sur les médias publics, il s’est fait plus modeste, tout en voyant, à son corps défendant, des poches de résistance fictives comme tous ses « frères » du parti de la barbe.

KAMAL MOUNTASSIR
Mardi 29 Mai 2012

Lu 962 fois


1.Posté par med arifi le 29/05/2012 14:30
C'est un vrai article factice qui ne dit rien sauf le non respect envers la volonté du peuple qui a confié la gestion des affaires publiques à la nouvelle majorité.C'est un gouvernement qui vient tout juste de commencer.Laissez lui du temps pour relever les charges énormes cumulées sur une cinquantaine d'années dont 14 ans d'exercice de pouvoir par vos paires socialistes et acolytes.
Laissez de côté les diatribes politiciennes .la publication des "grimates" est un acte louable car elle dévoile au grand jour cette économie de rente qui ronge notre société et en pointe du doigt les bénéficiaires pour venir à bout de cette injustice qui favorise la paresse et le parasitisme

2.Posté par OUCHEN le 29/05/2012 15:38
c'est à se demander effectivment si cette nouvelle constitution qu'on vient de voter et que Sa Majesté le Roi a promulgué est illisible au point de justifier les égarements de nos acteurs politiques , tous confondus pour ne pas prendre le parti ni du Gouvernement, ni celui de l'opposition.
Manifester est bel et bien un droit constitutionnel notamment lorsqu'il l'acte s'inscrit dans le cadre d'institutions constitutionnelles tels les syndicats. Doit on avoir pour celà un Moussem des manifestations? ou ne réclamer nos droits et agiter nos malheurs que chaque premier mais tel le mur des lamentations avec tous les respects dus aux juifs ( pas sionistes) et leurs rituels religieux

Le premier Ministre au lieu d'adopter une approche constructive à l'égard de cette manifestation qui porte indéniablement sur des revendications légitimes qui concernent la quasi totalité des citoyens en donnant la promesse sérieuse de se pencher sur tous les problèmes et de voir dans quelle mesure ils peuvent être résolus suivant les moyens dont dispose l'Etat, car personne ne lui demande de fondre la mer rouge en deux pour nous faciliter de transiter vers la rive du salut!

L'engouement de certains ministres pour les médias publics n'est pas non plus innocent quoiqu'on dise le contraire, ces médias , doivent ils asservis par la PJD à défaut d'être taxés de poches de résistance freinant tous les efforts réformateurs du Gouvernement. Or , la constitution a bel et bien érigé la HACA en institution indépendante dont la mission essentielle est de contrôler ces médias, en d'autres termes, la seule instance à laquelle les médias doivent rendre compte est la HACA et non n'importe quel ministre du Gouvernement qui veut les asservir et remettre en cause leur indépendance qui découle ligiquement de celle de la HACA.

Les poches de résistances est désormais un argument usé qui n'arrive même plus à se justifier en tant que telle pour être employé pour justifier d'autres considérerions qui se refusent d'être appelées par leurs vrais noms : laxisme, incompétence , étroitesse de visibilité, absence de toute audace à faire face aux dérives et dérapages qui gangrènent loin de toute amputation chaque jour que le bon Dieu fait.

En attendant d'être sérieux, efforçons nous de rire de nos tares, c'est peut être la meilleure thérapie pour le moment.

3.Posté par matchprofil le 29/05/2012 21:20
لا جدوي مما أنتم بصدده ’انكم فقط تحاولون أن تجددوا عدريتكم من جديد ’ فأنتم من صدمتم الشعب المغربي بنضالاتكم الوهمة ودقاتكم امفجعة علي الطاولات ’ الا لتصلوا الي غاياتكم الدنيـءة ’ واليم تحاولون أن تميعوا ما لم تستطيعوا اليه سبيلا’ اتركوا هؤلاء الناس حتي يقول لكم الشعب ان هم أساؤوا كما أسأتم أنتم قبلهم ’ نقولوا لكم تعالوا مرة ثانية فلربما قد استنتجتم العبرة ’ لنري كيف نتعامل معكم مرة أخري ’ واعلموا أن اليوم كلشى راه فايق ما ابقي أشكون تغشموا ما زال’ وبدون تقلاق هدس فقط نصيحة لكم.والســــــــــــــــــلام علي من اتبعي الهدي

4.Posté par amine le 30/05/2012 17:02
Peut etre que l'usfp doit revoir sa strategie, etre plus honnete , renouveller ses rang, les prochaine communale seront certainnement gangé par le PJD

5.Posté par matchprofil le 30/05/2012 20:07
Écoutez les amis socialistes,je vous jure que moi personnellement je ne suis avec personne,je ne suis ni de droite,ni de gauche,ni de centre,je suis un simple et modeste citoyen marocain ,qui a combattu jusqu'au dernier souffle pour l'intégrité territoriale de cet heureux royaume,ayant participé et à la marche verte et a la récupération de nos territoires du Sud c-à-d le Sahara,et vous m'aviez renvoyé terminer mes derniers jours avec une pension d'environ 1860,00dhs ,enfin.
Et pour vous dire vrai je vous connais tous,puisque j'ai servi à Rabat et casa avant après ma servitude dans le Sud,alors pas la peine de nous sous-estimer encore une fois de plus,laisser ces gens faire,nous savons qu'ils sont à peine entrain de déblayer les terrains,et de faire connaissance avec leurs nouvelles obligations,et nous savons aussi qu'ils sont entrain de tracer leurs feuilles de route,et nous savons également qu'ils sont entrain d'adapter leurs "idées" avec la réalité de gouverner,donc pas la peine de les "pousser" pour qu'ils se trompent dans leurs actions,pour venir après nous dire : regarder ceux que vous aviez préféré à vous gouverner contre nous les socialistes et autres libéraux qui ne cherchent que le prestige payé,regardez comment ils ne sont bons qu'à rien!,ne les pousser pas à faillir dans cette mission qui est celle de tout un peuple ou presque,votre intérêt c'est de les aider à gagner leur pari,et comme ça vous gagnerez doublement et l'estime du peuple,et la tranquillité de l'âme ,je ne dirai pas plus,mais nous sommes toujours là. Signé : محارب سابق

6.Posté par ahmed zaidi le 05/06/2012 22:15
c'est nul

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs