Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Onze national confirme son titre de champion des matches amicaux : Une petite victoire mais pas trop de satisfaction




Le Onze national confirme son titre de champion des matches amicaux : Une petite victoire mais pas trop de satisfaction
Dans le cadre de sa préparation pour les prochaines échéances comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014, l’équipe nationale a disputé son premier match amical après la débâcle de la dernière CAN, et qui s’est soldé par une victoire sur le Burkina Faso par deux buts à zéro.
Une rencontre qui s’annonçait un peu difficile pour les joueurs et le staff technique qui craignaient la réaction du public du Grand stade de Marrakech. Et ce fut le cas d’ailleurs, puisque tout le groupe a été hué dès son apparition sur la pelouse du stade, alors que quelques voix ont scandé les noms des locaux et celui de Younès Belhanda. A ce propos , Gerets prétend n’avoir rien entendu, sinon des applaudissements à la fin du match, signe de satisfaction de ce même public.
Cette rencontre a été suivie par plusieurs personnalités sportives marocaines, une  délégation représentant la presse burkinabée, et seulement 1400 spectateurs à cinq minutes du début de la rencontre.
A noter également qu’un petit incident technique est survenu aux vestiaires pendant que les arbitres remplissaient la feuille de match, quand les Burkinabés ont présenté deux entraîneurs et leurs deux adjoints, car avant de venir au Maroc, la fédération avait désigné un entraîneur et le ministère des Sports en avait désigné un autre. Et ce n’est qu’après l’intervention du président de la délégation que le problème a été résolu, en portant sur la feuille le nom du sélectionneur Paolo Duarte.
Pour ce qui est de la première partie de la rencontre, elle fut moyenne dans son ensemble malgré une légère domination des Nationaux. Dès la 6e minute, El Arabi avait la possibilité d’ouvrir le score quand il s’est retrouvé seul face au gardien, mais son tir est passé à côté. A la 18e minute, un autre raté d’El Arabi a permis à Boussoufa d’inscrire le premier but. Et à quelques instants de la mi-temps, Berrada a inscrit un deuxième but que l’arbitre mauritanien a refusé.
Dès l’entame de la seconde période, Traoré Razak a failli égaliser pour le Burkina Faso, mais le dernier mot est revenu à Lamyaghri qui a réussi un très bon match. A la 63e minute, et suite à une action menée par Berrada et El Arabi, ce dernier est parvenu à doubler la mise, mettant ainsi fin à la malchance qui le poursuivait depuis  quelques temps. Mais le raté de la soirée revient à Hamad Allah qui, à quelques secondes de la fin, seul face au but, a eu la générosité de mettre le ballon entre les mains du gardien, déjà battu.
A signaler qu’à la fin de la partie, les sept joueurs locaux qui figuraient sur la feuille de match étaient présents sur la pelouse, chose qui a fait vraiment plaisir au public qui n’a pas manqué l’occasion pour saluer cette initiative.

Ils ont dit

Eric Gerets (sélectionneur national : «Nous avons eu au début du match quelques failles au niveau de l’entre jeu que nous avons rectifiées au fur et à mesure. En seconde période, nous avons eu moins de problèmes, nous avons marqué et nous avions la possibilité d’aggraver le score. Je crois que les joueurs ont donné le meilleur d’eux- mêmes, et que l’essentiel aujourd’hui était de gagner ce match pour redonner confiance au groupe. En ce qui concerne Adil Taarabet, je ne l’ai pas convoqué parce que je voulais tester des joueurs que je n’ai pas beaucoup vu jouer. Par ailleurs, je n’aime pas faire la différence entre locaux et ceux qui évoluent à l’étranger pour juger qui a été le meilleur. Pour moi, tous les joueurs se sont donnés à fonds, avec une mention pour le gardien Lamyaghri qui a réussi un grand match. Pour Kaoutari et Allioui, leur cas est un peu particulier car ils ont quelques problèmes dans leurs clubs, et si je les ai convoqués, c’était pour les soutenir, leur parler, leur redonner la confiance et le moral  nécessaires pour pouvoir trouver une solution à leurs situations dans leurs équipes respectives. Concernant le choix entre El Arabi et Berrada qui ont joué aujourd’hui et Chamakh qui s’est absenté à cause d’une blessure, d’ailleurs je salue son geste parce qu’il a pris l’avion pour venir expliquer sa blessure à ses amis, ce sont les jours à venir qui vont décider qui sera le plus apte à être titularisé. Il faut savoir que même s’il ne joue pas régulièrement avec son club, les entraînements à Arsenal sont presque des matchs ailleurs. Pour la suite de la préparation de l’équipe nationale, je regrette qu’il n’y ait plus de date FIFA, ou une seule je crois à quelques jours de notre match officiel, ce qui constitue un risque de blessure, et donc je vais continuer à suivre les locaux dans le championnat en ayant un œil sur les autres.»

Pour Mokhtar, le sélectionneur burkinabé, il a reconnu que le match était un bon test pour les deux équipes qui sont sorties bredouille de la dernière CAN, que les points faibles de son équipe sont pratiquement les mêmes, et que c’est par manque de temps qu’ils n’ont pas pu remédier à ces lacunes. Pour ce qui est du groupe d’aujourd’hui, il s’est satisfait de sa prestation, car il est constitué dans sa majorité par des joueurs qui n’ont pas pris part à la dernière CAN.

KHALIL BENMOUYA
Vendredi 2 Mars 2012

Lu 486 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs