Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Onze local aux phases finales du Championnat d’Afrique des nations

M’Hamed Fakhir: Le CHAN est une opportunité pour les internationaux ayant dépassé 23 ans de disputer une manifestation continentale




Mission accomplie d’entrée pour le Onze national des locaux qui est parvenu, jeudi, à décrocher le sésame des phases finales du CHAN 2016 qui aura lieu au Rwanda. N’ayant besoin que d’un point, l’équipe marocaine a fait mieux, en infligeant, au stade de Radès à Tunis, une sévère correction à la sélection libyenne, défaite par 4 à 0, pour le compte de la seconde journée de la phase retour du tournoi qualificatif, zone Afrique, au Championnat d’Afrique des nations.
Forts des points conquis au tournoi de la phase aller disputée au Maroc, la pole position avec 4 unités au compteur, les Nationaux ont abordé la seconde étape avec un mental au beau fixe et une volonté d’atteindre l’objectif de la qualification dès leur première sortie. Face à l’adversaire libyen, tenant du titre, les protégés de M’Hamed Fakhir ont démarré la partie pied au plancher, se créant une multitude d’opportunités mais une fois encore, ils sont tombés dans le piège du ratage des occasions toutes faites.
Le sort de la partie a pu basculer à la 26ème minute de jeu après l’ouverture du score par Abdeslam Benjelloun qui a profité d’une erreur de la défense libyenne qui a commis une seconde bévue à la 37ème , exploitée par Abdessamad Lambarki qui a doublé la mise.   
A deux à zéro, l’équipe marocaine a laissé venir l’adversaire au cours du second half qui s’était montré dangereux sur quelques actions qui ont failli faire mouche. Se contentant de gérer le reste du temps, les partenaires du capitaine Brahim Nekach, sans trop appuyer sur le champignon, ont attendu la fin de la partie pour rendre l’addition beaucoup plus salée grâce aux réservistes Rachid Housni et Mohamed Onajem, buteurs à la 83 et la 90èmes minutes de jeu.
A l’issue de ce match, M’Hamed Fakhir a  déclaré à la chaîne Bein Sport que même si un point aurait fait l’affaire pour le Onze national, en football il n’y a pas de recette de match nul. Et d’ajouter  que la sélection marocaine était décidée de gagner ce match en dominant la première mi-temps où elle a fait montre d’un jeu fluide, se créant plusieurs occasions de but. Lors de la seconde période, les Libyens, qui n’avaient plus rien à perdre, ont joué à fond leur chance, pressant haut les joueurs marocains et auraient pu inscrire un but, a-t-il indiqué, avant de préciser que les remplacements opérés, l’entrée en jeu de joueurs qui exploitent les espaces, ont  donné leurs fruits.
Au sujet de la CHAN, M’Hamed Fakhir a fait savoir que ce tournoi continental constitue une motivation pour les joueurs locaux du moment où la CAN se veut désormais pratiquement une compétition pour les professionnels. Et de surenchérir que le Championnat d’Afrique des nations permet d’évaluer le niveau des joueurs locaux, de même qu’il constitue une opportunité pour les internationaux ayant dépassé 23 ans de disputer une manifestation continentale où ils chercheront à briller dans l’espoir de décrocher des places dans les sélections premières.
A noter que le troisième match du Onze national dans ces éliminatoires contre la Tunisie, ce dimanche à 18 heures, toujours au stade de Radès, est sans enjeu pour les deux protagonistes qui ont assuré leur qualification à l’édition rwandaise programmée les mois de janvier et février de l’année prochaine.
Les Nationaux cumulent désormais 7 points, devant les Tunisiens (4 pts) qui ont battu les Libyens (3 pts) lors de la première journée par 1 à 0. Sachant que ces éliminatoires, zone Nord, ne comptent que les trois sélections précitées, puisque l’équipe d’Algérie est suspendue après avoir refusé de faire le déplacement en 2013 en Libye au moment où la formation égyptienne ne s’était pas engagée dans cette épreuve.      
Il convient de rappeler en dernier lieu que ça sera la deuxième participation marocaine au CHAN après l’édition sud-africaine en 2014 où le Onze national, conduit à l’époque par Hassan Benabicha, avait été éliminé au stade des quarts de finale par le Nigeria.

Mohamed Bouarab
Samedi 24 Octobre 2015

Lu 975 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs