Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, un partenaire potentiel de l'Indonésie en Afrique




Le Maroc constitue un partenaire potentiel de l’Indonésie en Afrique, compte tenu des multiples avantages comparatifs qu'il offre, a indiqué le vice-président de la Chambre de commerce, de l’industrie et de services (CCIS) de la région Souss-Massa, Hassan Marhoum.
"Le Royaume du Maroc, grâce aux différents avantages comparatifs qu’il offre, constitue un partenaire potentiel de l’Indonésie sur le marché africain, dans plusieurs secteurs économiques", a dit M. Marhoum dans une interview accordée à la MAP en marge de l’ouverture, lundi à Bandung, de la rencontre annuelle économique Indonésie-Moyen-Orient.
Il a, à cet effet, souligné que l’Indonésie ne pourrait que tirer profit de l’emplacement géostratégique du Maroc, un portail sur deux continents à la fois, africain et européen, se réjouissant des relations de bon voisinage que le Royaume entretient avec les pays de la région.
"Le Maroc a, depuis toujours, entretenu de bonnes relations avec le continent européen, tout en confirmant, à chaque fois que l’occasion se présente, sa vocation et son engagement pour l’Afrique. (...) L’Indonésie ne pourrait qu’en tirer profit", a déclaré M. Marhoum qui fait partie de la délégation marocaine de la région Souss-Massa en visite en Indonésie pour examiner les opportunités de coopération offertes entre les deux pays.
S’agissant des échanges commerciaux et économiques, le responsable a misé sur les potentialités du Maroc dans le monde des nouveaux métiers, notant que le marché indonésien s’est inscrit dans une dynamique
numérique et technologique
importantes.
Et d’ajouter que les deux pays pourraient bien échanger leurs expériences en la matière dans le cadre d’une approche gagnant-gagnant, évoquant la possibilité d'accords et de conventions de partenariat entre le Maroc et l’Indonésie dans le domaine agricole.
"L’Asie constitue un marché attractif pour le Maroc qui cherche à diversifier ses partenaires commerciaux pour sortir du cadre classique de coopération", a dit M. Marhoum, rappelant que le continent asiatique a connu, ces dernières années, les plus forts taux de croissance mondiale.
Il a, dans ce cadre, jugé nécessaire de valoriser les exportations nationales de manière à améliorer leur valeur ajoutée.
S’agissant du secteur touristique, il a précisé que les deux pays disposent d’importants avantages, relevant que les touristes marocains commencent à s’intéresser à plusieurs destinations asiatiques. Et de conclure qu’une ferme volonté et un engagement sans faille sauront bien concrétiser l’ensemble des potentialités offertes en de réelles opportunités de
coopération.

Vendredi 13 Octobre 2017

Lu 547 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs