Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, un acteur crédible au sein de la francophonie mondiale




Le Maroc, un acteur crédible au sein de la francophonie mondiale
Le Maroc est “un acteur crédible au sein de la francophonie mondiale car il a toujours assumé son appartenance à la grande famille francophone par des engagements concrets et constants”, a affirmé l’Ambassadeur du Royaume en Bulgarie, Latifa Akharbach.

Intervenant lors des travaux du colloque international, organisé,récemment à Sofia, par le Ministère bulgare des Affaires Etrangères et l’Organisation Internationale de la Francophonie sur le thème, “les perspectives de la citoyenneté numérique”, l’ambassadeur a également rappelé que le Maroc “poursuit la mise en œuvre, notamment dans le domaine de la culture et de l’éducation, des politiques publiques sensibles à ces valeurs cardinales de la francophonie que sont l’ouverture, le respect de l’altérité et la promotion de la diversité linguistique et culturelle”.
La diplomate a ensuite évoqué le thème du colloque, estimant que grâce au développement des technologies de l’information notamment l’internet, “il n y a de citoyenneté qui puisse participer à changer les lois, à infléchir les politiques publiques et à disqualifier les mauvais gouvernants, que celle qui s’exerce dans le pays réel via les institutions existantes, en attendant qu‘elles soient réformées, par la communauté des citoyens”, indique un communiqué de l’ambassade du Maroc à Sofia.
Dans le même ordre d’idées, la diplomate a fait observer que si l’espace public numérique peut être un espace d’innovations démocratiques et de promotion de l’implication citoyenne, il ne peut remplacer l’action des institutions de médiation et de représentation démocratique qui décident effectivement de la vie quotidienne du citoyen et de son devenir en tant que membre de la collectivité.
 Elle a également attiré l’attention sur le risque réel de voir se créer une bulle internet où une minorité croit exister pour et à la place de tous et développer un agenda politique et culturel dans l’autisme et l’aliénation par rapport à la majorité des citoyens. Mme Akharbach a cité l’exemple de l’activisme sur le web de certaines mouvances extrêmistes, soulignant que “ce type d’activisme hors sol, dopé à l’universalisme globalisant d’internet, est en réalité à forte dose idéologique ethnocentriste”.
Tout en convenant qu’Internet est le lieu de la libre expression et de la défaite de la censure, l’ambassadeur a rappelé “qu’internet, c’est aussi le monde de l’anonymat, le lieu de toutes les désinhibitions, le vecteur de la manipulation à diffusion exponentielle”.

MAP
Mercredi 23 Octobre 2013

Lu 464 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs