Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc s’invite au Louvre et à l’IMA

Le public convié à un voyage dans l’espace marocain et andalou




Le Maroc s’invite  au Louvre et  à l’IMA
Le fameux musée français du Louvre, accueille du 17 octobre 2014 au 19 janvier 2015, une exposition de grande ampleur sur le Maroc sous le thème «Le Maroc médiéval : un empire de l’Afrique à l’Espagne ». 
Du XIe au XVe siècle, une succession de dynasties ont unifié un espace politique et civilisationnel centré sur le Maroc, et étendu jusqu’à l’Andalousie. Leurs conquêtes les ont menées du sud du désert du Sahara (frange nord de la Mauritanie) au nord de l’Algérie et de la Tunisie. L’influence de ces empires, unissant pour la première fois les confins de l’Occident islamique, a rayonné jusqu’en Orient. L’exposition en question, qui regroupe près de 3000 œuvres permettra donc, selon les organisateurs, d’appréhender cette longue et riche histoire, clef de compréhension du Maroc contemporain et source de sa modernité.
Toujours selon la même source, ladite exposition « incite à relire cette période de l’apogée de l’Occident islamique, tant du point de vue historique qu’artistique. Elle présente ses plus belles réalisations dans les domaines du décor architectural, du textile, de l’ivoire ou de la calligraphie et replace cette puissante entité au centre des réseaux diplomatiques et commerciaux qui  furent les siens ».
«Cette exposition sera le début d’une aventure commune avec les institutions marocaines partenaires», avait déclaré le président-directeur du musée parisien, Henri Loyrette, lors de la signature d’un accord entre le Musée du Louvre et la Fondation nationale des musées (FNM), dans le cadre de la préparation de l’organisation de cet évènement d’envergure. Et ce, tout en exprimant son vœu d’inscrire dans le long terme ce partenariat ponctuel entre le Louvre et les instituions marocaines. «C’est fondamental pour le Louvre que cette collaboration prenne plusieurs aspects: échange de collections, partage de savoirs et expertise du Louvre en matière d’ingénierie culturelle », a-t-il dit, ajoutant que la coopération peut aussi englober la formation, les partenariats scientifiques, ainsi que des échanges de personnels, de conservateurs et de vidéographes. De son côté, Mehdi Qotbi, président de la FNM, a souligné que « cette manifestation est destinée à faire connaître l'étendue de la richesse du patrimoine historique et civilisationnel de notre pays et à donner la mesure de l'attention dont il bénéficie en tant que levier du développement durable qui va de pair avec la croissance économique». 
«Le Maroc médiéval» invitera donc le public à un voyage dans l’espace marocain et andalou, suivant un fil chronologique. Chacune des périodes historiques est ponctuée d’éclairages sur les lieux de pouvoir et capitales historiques, cités d’or et de lumière.
D’autre part, et après le triomphe des expositions «Orient Express» et «Hajj-le pèlerinage à la Mecque», l'Institut du monde arabe (IMA) inaugure le 15 octobre 2014, et pour la première fois en France, une grande manifestation consacrée au Maroc contemporain.
Il s’agit d’une grande exposition, où «le public découvrira, jusqu’au début de l’année 2015, toutes les facettes du bouillonnement artistique du Maroc d’aujourd’hui », a déclaré Jack Lang, président de l’IMA. «Cette grande manifestation consacrée par l’IMA au Maroc contemporain constitue un événement d'exception, pour un pays d'exception », a-t-il ajouté, faisant savoir que cette  manifestation sera « l'une des plus importantes expositions jamais consacrées en  France à la scène artistique contemporaine d'un pays étranger ».
Etalée sur 2.500 m2 occupant ainsi tout l’espace de l'IMA, cette exposition présentera le travail de plus de 80 artistes vivants (plasticiens, designers,  vidéastes, architectes, créateurs de mode...), représentant la multiplicité des  courants artistiques ainsi que la diversité culturelle, linguistique, ethnique  et confessionnelle au Maroc. 
Cette manifestation de haute exigence artistique mettra à l’honneur toutes les facettes de la création marocaine actuelle et sera dans le même temps un événement populaire. Pour la première fois, la totalité des espaces de l’IMA, de l’auditorium, au sous-sol en passant par  la terrasse du 9e étage, sera utilisée : le musée, les salles d’exposition, la bibliothèque seront mobilisés, mais aussi le parvis sur lequel sera implantée une vaste tente de Moussem.  Au programme de cette manifestation figurent près de 30 concerts de musique marocaine pour tous les goûts : musique savante, musique traditionnelle, musique populaire mais aussi rock, rap et hip-hop, quatre spectacles de danse et le meilleur du cinéma marocain.
Des conférences et des débats, avec des invités prestigieux, autour de sujets aussi divers que les langues du Maroc, le soufisme, la religion, la société civile, le féminisme, les médias, la littérature seront également au  menu.
Pour M. Lang, cette manifestation est destinée aux "amoureux du Maroc,  amateur d'arts ou simple curieux".  

Mehdi Ouassat
Jeudi 11 Septembre 2014

Lu 7475 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs