Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc s’attaque au marché brésilien du tourisme

“Les actions menées par l’ONMT demeurent en deçà de l’effort nécessaire pour conquérir de manière efficace ce marché très porteur”, selon le président de la FNAVM




Le Maroc s’attaque au marché brésilien du tourisme
La présence du Maroc à la Foire internationale du tourisme «World Travel Market Latin America» a été fortement appréciée par les visiteurs venus nombreux s’informer des potentialités du Royaume auprès des exposants marocains, a affirmé, vendredi à Sao Paulo, le président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM), Khalil Majdi.
«La participation marocaine à cette 2ème édition s’est distinguée, de par la qualité et le nombre des professionnels qui ont fait le déplacement pour y prendre part, représentant notamment des agences de voyages et des hôteliers, et eu égard à l’espace consacré au stand du Maroc et sa position stratégique au sein de cet espace», a-t-il ajouté dans un entretien accordé à la MAP.
Cette rencontre, tenue du 23 au 25 avril, permet, selon lui, d’asseoir la notoriété de la destination du Maroc et de promouvoir le produit national, aussi bien sur le plan institutionnel, à travers l’Office national marocain du tourisme (ONMT), qu’au niveau des opérateurs touristiques.
Elle a constitué également une opportunité pour les professionnels marocains d’entrer en contact direct avec leurs homologues brésiliens, en particulier, et latino-américains en général.
Dans ce cadre, M. Majdi a relevé que les professionnels brésiliens ont manifesté un intérêt certain pour le produit Maroc, surtout pour ce qui est du volet culturel, à savoir les villes impériales, dont Marrakech et Fès, mais aussi le désert et le Grand Sud.
Il a toutefois noté que les relations maroco-brésiliennes sont dans «une phase de démarrage», car «le flux touristique ne reflète pas encore le potentiel du marché brésilien vis-à-vis de la destination du Maroc».
Certes, a-t-il dit, «les actions menées par l’ONMT en matière de promotion du produit national sont louables, mais demeurent en deçà de l’effort nécessaire pour conquérir de manière efficace ce marché très porteur». 
Ces actions sont ciblées, mais restent, selon lui, “insuffisantes” pour créer un véritable flux touristique, appelant à une campagne institutionnelle grand public au Brésil pour susciter la demande (affichages publicitaires et campagnes médiatiques, entre autres).
Il a mis l’accent, à cette occasion, sur la nécessité de «doter le secteur du tourisme, qui fait partie des priorités économiques nationales, de moyens nécessaires en vue d’avoir un vrai retour sur investissement et atteindre les objectifs de la vision 2020». 

Mardi 29 Avril 2014

Lu 5367 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs