Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc préside l’Assemblée générale Aladin




Le Maroc préside l’Assemblée générale Aladin
La Direction de la météorologie nationale a été élue à l’unanimité, le 15 novembre  à Tunis, en la personne de son directeur  Abdalah Mokssit, à la présidence de l’assemblée générale du consortium Aladin. Cette élection a eu lieu lors de la 18ème session générale de l’assemblée, tenue à Tunis,  à laquelle ont pris part plus de 30 participants représentant les pays membres du consortium, ainsi que de nombreuses organisations internationales (CEPMMT, Hirlam, etc..).
L’assemblée générale est l’organe suprême du consortium. Elle est composée des directeurs de tous les pays membres et se réunit au moins une fois par an. Les principales fonctions de cette assemblée sont la discussion et l’adoption de la stratégie du consortium. Elle procède également à l’élection des membres des organes de gouvernance du consortium (président et vice-président de l’assemblée, membres des commissions techniques), ainsi que les membres des commissions spécialisées. Par ailleurs, cet organe veille à l’examen et à l’approbation du rapport annuel d’activités et du rapport financier ainsi que le budget annuel.
Il est à rappeler que le Maroc était l’initiateur de ce projet.  L’idée était d’établir une collaboration mutuellement bénéfique avec les services météorologiques d’Europe Centrale dans le domaine de la prévision numérique, qui fournit les bases de la prévision météorologique moderne. L’acronyme (Aire limitée adaptation dynamique Développement international) indique bien les orientations majeures de ce projet. Ce dernier s’attelle ainsi à développer  et maintenir un système de prévision numérique  de bonne qualité destiné à être utilisé sur des domaines géographiques limités.  En tant que tel, il tend à travailler dans l’optique de petits domaines avec une forte résolution spatiale afin de maîtriser les phénomènes météorologiques spéciaux à échelles fines (vents locaux, brises, systèmes orageux, ...). Cela permet de réaliser un outil top-niveau mondial  pour faire participer tous les partenaires à un véritable développement de la prévision numérique en commun destiné à être utilisé par tous.
Cette  participation active du Maroc dans le consortium Aladin lui a permis, en 2006, d’obtenir une place dans le Centre européen pour la prévision   météorologique  à moyen terme (CEPMMT) sis à Reading en Angleterre. En effet, le Maroc est le seul pays non européen membre associé de ce centre, leader mondial dans le domaine de la modélisation météorologique. Par ce biais, le Royaume dispose des modèles numériques à maille très fine, Albachir et  Arome,  qui fournissent des prévisions détaillées au-dessus du Maroc  pour les échéances de 3 à 72 heures et qui permettent de  mieux prévoir certains phénomènes météorologiques de petite échelle et potentiellement dangereux : orages, pluies intenses, certains vents (brise de mer, effets liés au relief…) et de profiter des produits du meilleur modèle mondial du CEPMMT allant jusqu’à dix jours d’échéance.

MAP
Jeudi 5 Décembre 2013

Lu 582 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs