Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc participe au bazar de bienfaisance des épouses des chefs des misions diplomatiques

Les produits du terroir mis à l’honneur




Le Maroc participe au bazar de bienfaisance des épouses des chefs des misions diplomatiques
L’ambassade du Maroc à Abuja a participé, ce week-end, au bazar de bienfaisance des épouses des chefs de missions diplomatiques, au Nigeria, par un s tand bien distingué et haut en couleur.
Produits et articles de l’artisanat marocain, des plats reflétant les traditions culinaires marocaines, affiches et posters de régions touristiques du Royaume, outre l’incontournable thé à la menthe, étaient à l’honneur autour du drapeau national, suscitant l’admiration des visiteurs.
Par cette manifestation, les épouses des chefs de missions diplomatiques accréditées à Abuja s’acquittent, chaque année, d’une noble mission à savoir offrir les recettes des ventes des produits et articles exposés, ainsi que celles des participations, à des œuvres caritatives dans le cadre d’actions sociales solidaires avec les ONG du pays d’accueil.
Cette année, une quarantaine d’ambassades étaient au rendez-vous, dont l’ambassade du Royaume du Maroc, lors de cette manifestation qui incite les épouses des diplomates annuellement à s’employer à exposer ce qui reflète le mieux l’authenticité de leurs pays, notamment en articles d’artisanat et produits de terroir, en plus du culinaire, l’objectif étant de récolter un maximum de fonds pour soutenir l’action caritative et sociale des associations nigérianes.
Organisé par l’Association des épouses des chefs de missions diplomatiques (ASOHOM), le bazar annuel de bienfaisance d’Abuja constitue l’évènement phare de l’association, mais l’élan de solidarité de l’ASOHOM s’étale sur toute l’année, et le social est placé au cœur de l’action, assure sa présidente, la Sénégalaise, Odette Touré, dans une déclaration à la MAP, en marge de cette manifestation.
L’association, qui célèbre son dixième anniversaire, cette année, soutient les projets initiés par les associations de la société civile nigériane, notamment en matière d’éducation, de culture et de santé, mais reste, toutefois, davantage attachée aux initiatives liées à la santé de l’enfant et de la mère, où le besoin se fait le plus sentir et les défis importants à relever, précise Mme Touré, épouse du Coordinateur des Nations unies et représentant-résidant du PNUD au Nigeria, Daouda Touré.


Après avoir souligné que l’association a contribué à hauteur de quatre millions de naira (monnaie nigériane/1 dollar = 160 nairas), à des projets sociaux dans différentes régions du pays, Mme Odette Touré a expliqué que pour la rationalisation de l’action de l’association et des choix de projets, l’ASOHOM a mis sur pied un comité d’étude, chargé d’examiner les projets soumis par les ONG et dresser les priorités.

Et d’ajouter que sans l’appui des divers sponsors, dont plusieurs agences de voyages, l’action sociale de l’Association aurait été plus ardue.

MAP
Mercredi 2 Octobre 2013

Lu 407 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs