Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc met son expertise à la disposition du cinéma africain


Dans la perspective de promouvoir le cinéma en Afrique



Le Maroc met son expertise à la disposition du cinéma africain
Le délégué du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), Michel Ouédraogo, a exprimé sa gratitude pour l'expertise technique et l'appui logistique fourni par le Maroc pour la promotion du cinéma africain.
Le Royaume donne ainsi un modèle pionnier en matière de partage réussi d'expériences, de solidarité et de partenariat cinématographique et culturel entre les pays africains, a indiqué M.Ouédraogo, qui conduit une importante délégation du Burkina, venue à Tanger pour présenter la prochaine édition du FESPACO, en marge du 14ème Festival national du film de Tanger (1er au 9 février).
Le Centre cinématographique marocain (CCM) déploie des efforts considérables pour mettre à la disposition des productions africaines son expertise et son appui logistique et technique, a affirmé le délégué général du Festival panafricain, faisant savoir que les longs métrages africains bénéficient d'un accompagnement particulier au sein des espaces du CCM qui sont désormais, en Afrique, une référence en matière de technologie cinématographique.
Le Fonds cinématographique burkinabé a bénéficié d'une opération de numérisation auprès du CCM, a-t-il dit à cet égard, ajoutant qu'un nombre important de films africains qui participent au FESPACO ont déjà profité des services du Centre.
Outre l'appui technique et matériel, M. Ouédraogo a souligné que la politique publique marocaine en matière du 7ème art mérite d'être prise en compte dans la perspective de promouvoir le cinéma en Afrique dont la production reste limitée, sur les plans quantitative et qualitative, en dehors des trois pays pionniers en la matière, à savoir le Maroc, l'Egypte et l'Afrique du Sud.
Interrogé sur les trois longs métrages marocains en lice au FESPACO (23 févier/2 mars), le délégué de cet important Festival panafricain a estimé que cette participation reflète une dynamique et une productivité du cinéma, relevant que la commission du festival avait reçu la candidature d'une quinzaine de films marocains de grande qualité.
Pour rappel, les films marocains en compétition pour l'Etalon d'or sont "Androman...de sang et de charbon" de Az El Arab Alaoui, "Les Chevaux de Dieu" de Nabil Ayouch et "Les Ailes de l'amour" de Abdelhaï Laraki aux côtés de 19 autres longs métrages. Le cinéaste marocain Mohamed Mouftakir avait décroché l'Etalon d'or de Yennenga pour son film "Pégase" lors de la précédente édition de ce grand rendez-vous du cinéma africain.

MAP
Jeudi 7 Février 2013

Lu 749 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs