Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc fait du surplace en matière de gouvernance

La Tunisie (8ème) mieux notée que le Royaume (14ème), selon l’indice Mo Ibrahim 2014




Le Maroc fait du surplace  en matière de gouvernance
Le Maroc fait du surplace en matière de gouvernance en Afrique, à en croire les indicateurs relevés dans le dernier classement de la Fondation Mo Ibrahim. 
Selon son indice annuel sur la gouvernance en Afrique (IIAG, Ibrahim Index of African Governance), publié lundi 29, le Maroc demeure à la 14ème place de ce classement largement dominé par les pays de l’Afrique australe.
L’indice IIAG est élaboré à partir des performances réalisées au cours des cinq dernières années par les pays africains dans quatre domaines : «La sécurité et Etat de droit», «Participation et droits de l’Homme», «Développement économique durable» et «Développement humain».
Comparativement au précédent indice, le Royaume n’a pas progressé et n’obtient que 58,85 points, loin du trio de tête: l’Ile Maurice (81,71), le Cap Vert (76,59) et le Botswana (76,19). Mais aussi loin de l’Afrique du Sud (73,23), des Seychelles (73,24), de la Namibie (70,26) et du Ghana (68,17).
Avec 66 points, la Tunisie fait mieux que le Maroc et se hisse à la 8ème place. Juste avant le Sénégal, le Lesotho, le Rwanda, Sao Tomé et Prince et la Zambie. Dans la région, on retiendra que l’Algérie se place au 20ème rang (54,4 points) tandis que l’Egypte se hisse à la 26ème place.
Dans le détail, la place du Maroc évolue au gré des différents indicateurs pris en compte dans l’établissement de ce classement. 
Ainsi, en matière de développement humain (protection sociale, enseignement et santé), le Maroc se classe 10ème devant l’Egypte. Alors que ses voisins tunisien et algérien occupent respectivement le 4ème et le 7ème rangs.
S’il se hisse à la 3ème place en matière de développement économique durable (gestion publique, environnement des entreprises, infrastructures, secteur agricole), devant la Tunisie, (7ème), l’Egypte (13ème) et l’Algérie (23ème), le Maroc affiche des scores médiocres ailleurs.
En effet, dans les rubriques « Droits de l’Homme » (participation, droits et parité) et « Sécurité et Etat de droit » (État de droit, redevabilité, sécurité individuelle et sécurité nationale), des efforts restent à faire. 
Car, le Royaume est classé respectivement 39ème (15ème pour la Tunisie et 31ème pour l’Algérie) et 15ème (Tunisie 14ème et Algérie 34ème). 
Notons que la Fondation Mo Ibrahim est présidé par son fondateur, le milliardaire anglo-soudanais Mo Ibrahim. 

Alain Bouithy
Mercredi 1 Octobre 2014

Lu 3074 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs