Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc et l’Espagne accordent leurs violons

Rabat et Madrid se donnent la main pour faire face à la menace terroriste au Sahel




Une réunion importante a été tenue mercredi dans la capitale espagnole Madrid entre le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, le directeur général de la Direction de la surveillance du territoire (DGST)  et de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), Abdellatif  Hammouchi, le ministre espagnol de l'Intérieur, Jorge  Fernandez Diaz ainsi que le secrétaire d'Etat espagnol à la Sécurité, Fransico Martinez.
Cette séance de travail s'est déroulée en présence de Hamid Chabar, wali directeur de  la coopération internationale au ministère de l'Intérieur, ainsi que des directeurs généraux de la police et la Guardia Civil espagnoles, Ignacio Cosido et Arsenio Fernandez de Mesa, a indiqué l’agence MAP.
Au cours de cette réunion, les responsables marocains et espagnols se sont  félicités de l'excellence et du caractère exemplaire de la coopération entre  les services de sécurité des deux pays, grâce aux liens d'amitié et de  fraternité entre S.M Mohammed VI et S.M Felipe VI.
Un communiqué conjoint publié en l’occasion relève que « les deux  délégations ont exprimé leur grande satisfaction quant à l'efficacité et aux  résultats probants enregistrés sur le plan opérationnel entre les services des  deux pays, particulièrement dans la lutte contre le terrorisme et le crime  organisé ».
« Concernant la lutte contre le terrorisme, les deux délégations ont  particulièrement loué la coopération fondée sur un échange confiant et soutenu  de renseignements, ainsi que l'organisation d'opérations conjointes et  simultanées ayant abouti au démantèlement de nombreuses cellules terroristes,  dont celles s'activant notamment dans le recrutement et l'acheminement de  combattants terroristes étrangers vers les foyers de tension », a souligné la même  source.
En matière de lutte contre le trafic de drogue, «les deux parties ont  souligné l'efficacité des mesures prises ayant permis une réduction  substantielle du trafic de stupéfiants par aéronefs légers, à travers le Détroit de Gibraltar». S'agissant de la coopération policière, les deux délégations ont réitéré leur satisfaction quant à la qualité de la collaboration entre les services de sécurité des deux pays, notamment à travers les Centres de coopération policière maroco-espagnols installés à Tanger et à Algesiras, qui constituent «un modèle réussi de partenariat et de coordination étroite et quotidienne  entre les services de police ».
Quant à la gestion des flux migratoires, les deux parties, conscientes  de l'ampleur de cette question, ont réitéré leur détermination à  promouvoir ensemble une approche globale intégrant les dimensions sécuritaire, humanitaire et de développement.
Dans ce cadre, souligne le communiqué conjoint, « le ministre espagnol de  l'Intérieur a tenu à saluer l'approche humaniste de la nouvelle politique  migratoire marocaine, notamment dans ses dimensions ayant trait à la  régularisation, à l'intégration des migrants, ainsi qu'à la protection des  personnes vulnérables ».
Les deux délégations ont mis également en exergue les efforts déployés par  les deux pays pour assurer un bon déroulement de l'opération « Transit 2015 » qui  a constitué, à l'instar des opérations précédentes, «un modèle de coopération en la matière basé sur la fluidité, la sécurité et les mesures de proximité et d'assistance ».
«Par ailleurs, et partant du caractère indissociable de la sécurité dans le  bassin méditerranéen et dans la région du Sahel, marquée par une instabilité  endémique dont se nourrissent les différentes factions et organisations  terroristes et criminelles, les deux délégations ont convenu de la nécessité  impérieuse d'une coopération régionale élargie qui pourrait consister en  l'initiation et la mise en œuvre d'actions collectives à même de juguler la  menace terroriste désormais réelle et de plus en plus préoccupante », conclut le  communiqué.
La délégation marocaine a effectué, à cette occasion, des visites au  Complexe de la Police nationale espagnole de Canillas (Madrid) et au siège de  la Direction générale de la Guardia Civil.
Lors de la visite à la Direction générale de la Guardia Civil, le ministre de  l'Intérieur, Mohamed Hassad, a reçu les insignes de la Grande Croix du  mérite, la plus haute décoration espagnole de l'Ordre de mérite civil.
Elle constitue, aux côtés des insignes de Charles III et d'Elisabeth la  Catholique, l'une des grandes décorations décernées par l'Espagne aux  personnalités étrangères ayant œuvré à l'approfondissement des liens d'amitié  et de coopération entre l'Espagne et leurs pays respectifs.
L'attribution des insignes de l'Ordre de mérite civil est approuvée par le  Conseil des ministres et fait l'objet d'un décret signé par le Roi d'Espagne.
La visite de la délégation marocaine à Madrid s'est déroulée en présence de  l'ambassadeur du Maroc en Espagne, Mohamed Fadel Benyaich.

M.M
Vendredi 1 Avril 2016

Lu 2021 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs