Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc et l’AFD fêtent 20 ans de partenariat fructueux et diversifié


En 2011 le Royaume est devenu le premier bénéficiaire des financements de cette agence



Le Maroc et l’AFD fêtent 20 ans de partenariat fructueux et diversifié
Au carrefour de l’Europe et de l’Afrique, le Maroc a su profiter du partenariat fructueux et diversifié le reliant avec l’Agence française de développement (AFD), pour devenir en 2011 le premier bénéficiaire des financements de cette agence dans le monde. Bilan de cette activité qui a démarré depuis plus de 20 ans.
Le volume des autorisations d’engagements nettes du groupe AFD a enregistré un pic en 2011, en atteignant 543,20 millions d’euros contre 363,40 millions d’euros en 2010, en hausse d’environ 50%.
L’activité de l’Agence française de développement (AFD), démarrée en 1992 au Maroc, s’est progressivement diversifiée et s’est ouverte à de nombreux opérateurs publics.
L’AFD appuie les initiatives en lien avec le Plan émergence industrielle (150 millions d’euros) et accompagne les grands groupes marocains dans des opérations d’investissement.
Elle poursuit également son intervention en faveur de la modernisation et de l’amélioration de la compétitivité des exploitations agricoles et de la pêche, dans le cadre du Plan Maroc Vert et du Plan Halieutis (27 millions d’euros).
En matière de formation professionnelle, l’AFD est disposée à étendre ses concours à de nouveaux secteurs, notamment celui des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique, en complément des 22 centres de formation déjà financés dans 12 secteurs économiques.
Pour ce qui est des domaines de la santé et de l’éducation, l’AFD vise à soutenir la réforme du système éducatif marocain (50 millions d’euros au programme d’urgence 2009-12) et à financer un programme d’appui à la régionalisation et au renforcement des soins de santé de base (aide sectorielle de 35 millions d’euros).
Quant à l’amélioration des conditions de vie des populations, l’AFD appuie les opérations de lutte contre l’habitat insalubre, l’aménagement de quartiers urbains et le développement de villes nouvelles (50 millions d’euros).
Elle accompagne, à cet égard, le développement et la modernisation des transports urbains dans les grandes agglomérations (tramway de Rabat-Salé, 45 millions d’euros).
Par ailleurs, l’AFD a poursuivi son appui aux politiques publiques sectorielles, à travers la signature de quatre conventions de prêt d’un montant total de 280 millions d’euros au profit du Maroc, lors de la 11e réunion de haut niveau Maroc-France.

Libé
Jeudi 4 Avril 2013

Lu 258 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs