Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc encaisse un chèque koweïtien de 1,25 milliard de dollars


L'aide financière des pays du Golfe entre en phase d’opérationnalisation



Le Maroc encaisse un chèque koweïtien de 1,25 milliard de dollars
Le  partenariat stratégique entre le Maroc et les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), commence à donner ses fruits.  En effet, après le Fonds saoudien pour le développement (FSD) qui a affecté 400 millions de dollars comme première tranche d'un don accordé par l'Arabie Saoudite au Maroc pour financer des projets de développement, c’est au tour du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (FKDEA) d’apporter sa contribution.   Selon un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances, une convention-cadre pour la gestion du don koweïtien de 1,25 milliard de dollars a été signée, jeudi à Rabat, par le ministre de l'Economie et des Finances, Nizar Baraka, et le directeur général du FKDEA, Abdelwahab Ahmad Al Badr.
Tout en se félicitant de la qualité des relations entre le Royaume et les pays du CCG, notamment le Koweït, M. Baraka a rappelé que ce don s'inscrit dans le cadre du partenariat stratégique entre le Maroc et le CCG qui s'est assigné pour objectif la promotion du développement du Maroc. Ceci d’autant plus que ce don sera consacré au financement d'un certain nombre de programmes de développement stratégique, notamment dans les domaines de l'enseignement, de la santé, de l'habitat, de l'agriculture, des barrages et des ports.
Du côté koweïtien, le directeur général du FKDEA a relevé que, jusqu'à présent,  37 conventions ont été signées avec le Royaume portant sur un montant global de 1,3 milliard de dollars environ. La convention-cadre qui a été signée porte sur 5 ans et le montant de l’aide promise s’élève à 2,5 MMDH en guise de première tranche pour 2012, le versement du reste s’étalera  sur quatre années, à compter de 2013.
Par ailleurs, il est à signaler qu’au cas où les autres pays du Golfe tiendraient leurs promesses, cela évitera au Maroc de demander un autre prêt aux institutions financières internationales qui, selon l’état actuel des finances publiques, reste inévitable.
A rappeler que la coopération financière entre le Royaume et le FKDEA date du début des années soixante.

Une aide liée ?
Avec l’opérationnalisation des fonds de soutien d’un montant global de 43 milliards de dirhams sur une période de 5 ans accordés par les pays du golfe au Maroc, le royaume sort d’une dépendance pour entrer dans une autre. Si ces fonds vont permettre à notre pays de pallier relativement sa dépendance vis-à-vis d’une Europe en crise, ils vont l’exposer à une autre.
Le choix de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN) du groupe saoudien ACWA pour construire, en partenariat avec l’espagnol Aries IS and TSK EE, la première phase de la centrale solaire d’Ouarzazate, ne semble pas fortuit en ces temps où certaines sources médiatiques ont ouvertement évoqué d’éventuelles pressions que le Qatar exercerait pour obtenir la cession à Qtel des parts de Vivendi dans le capital de Maroc Telecom.

Mohammed Taleb
Dimanche 24 Février 2013

Lu 1250 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs