Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc déterminé à combattre l'extrémisme sous toutes ses formes

Intervention de l'ambassadeur du Royaume en Jordanie lors du débat organisé par l’OSCE




Le Maroc est déterminé à combattre l'extrémisme dans toutes ses formes et à lutter contre les groupes terroristes qui font usage de la religion à des fins politiciennes, a affirmé, mardi, l'ambassadeur du Maroc en Jordanie, Hassan Abdelkhaleq.
Mais la guerre contre l'extrémisme dépasse les capacités individuelles de chaque pays, c'est pourquoi le Maroc, en mettant en place sa propre stratégie en la matière, a appelé à une coopération accrue aux niveaux régional et international, a-t-il souligné.
Le diplomate marocain intervenait lors d'un débat sur la "Lutte contre l'extrémisme et la radicalisation conduisant au terrorisme", organisé dans le cadre des travaux de la Conférence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui se tiennent dans la région de la Mer Morte, en Jordanie (à 50 km d'Amman), avec la participation des 57 pays membres et de six pays partenaires issus du pourtour méditerranéen.
M. Abdelkhaleq relève que le Royaume a compris tôt que l'approche sécuritaire n'est pas suffisante à elle seule pour combattre l'extrémisme, mais doit être accompagnée d'autres actions à caractères économique et social et de réformes politiques, culturelles, éducatives et religieuses.
La stratégie marocaine de lutte contre l'extrémisme, a-t-il expliqué, vise essentiellement la valorisation des principes authentiques et réels de l'Islam et à assurer la paix spirituelle des Marocains face aux courants extrémistes.
C'est ainsi que les pouvoirs publics ont initié d'importantes réformes, relatives essentiellement aux libertés publiques, à la consécration de la démocratie et de l'Etat de droit, à la bonne gouvernance et à la conciliation du peuple marocain avec son Histoire, a-t-il dit, ajoutant que ce processus a été couronné par l'adoption d'une nouvelle Constitution en 2011.
Il a également mis en exergue l'expérience marocaine dans le champ religieux, faisant état entre autres de la création de l'Institut Mohammed VI de la formation des imams et morchidates, lequel assure la formation d'imams issus de pays frères et amis comme la Tunisie, le Sénégal, la Guinée, le Mali, le Gabon et la France.
La Conférence méditerranéenne 2015 de l'OSCE avait pour objectif de débattre des chances et défis sécuritaires communs dans la région méditerranéenne, en présence de représentants de plusieurs autres organisations internationales.

Jeudi 22 Octobre 2015

Lu 1116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs