Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc demande officiellement à adhérer à la CEDEAO




Ellen Johnson Sirleaf saisie par le Royaume

Le Maroc a informé, vendredi, la présidente du Liberia et présidente en exercice de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Ellen Johnson Sirleaf, de sa volonté d'adhérer à cet ensemble régional en tant que membre à part entière.
Un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération explique que plusieurs centaines d'accords conclus au cours des visites de S.M le Roi Mohammed VI en Afrique ont donné une impulsion forte à la coopération bilatérale avec les 15 pays membres de l'Organisation ; à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone, le Togo et le Cap-Vert.
Le Maroc entretient des liens institutionnels avec la CEDEAO, principale structure destinée à coordonner les actions des pays de l'Afrique de l'Ouest créée le 28 mai 1975. C'est à travers son statut d'observateur, obtenu depuis plusieurs années, relève le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, faisant observer qu'à ce titre, le Royaume a participé à de nombreuses réunions de l'Organisation, et apporté sa contribution à ses activités, notamment dans les domaines liés à la paix et à la stabilité.
Ainsi, le Maroc a participé à des opérations de maintien de la paix dans la région (notamment en Côte d'Ivoire) et aux efforts de médiation pour la résolution de conflits. Il a, de même, entrepris des actions de solidarité avec les pays de la région, notamment durant la période de la pandémie d'Ebola, et face aux catastrophes naturelles que certains pays ont connues, poursuit le communiqué, relevant que le Royaume a, en outre, initié avec les pays de la CEDEAO des projets structurants, comme le Gazoduc Maroc-Nigeria à travers les pays de la région, et comme la promotion d'un Espace Nord-Ouest Africain comme espace de stabilité et de développement.
La demande d'adhésion du Maroc à la CEDEAO souligne, de la manière la plus tangible, la reconnaissance par le Royaume de l'importance de cet ensemble régional, dont le processus d'intégration est parmi les plus ambitieux et les plus avancés à l'échelle du continent africain, conclut le communiqué.
Le Maroc est présent en Afrique subsaharienne, première destination de ses IDE (Investissements directs étrangers) en Afrique, à travers des investissements directs dans 14 pays.

Libé
Mardi 28 Février 2017

Lu 513 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs