Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc célèbre le 38ème anniversaire de la Marche Verte

Sous le signe de la mobilisation pour la défense de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale




Le Maroc célèbre le 38ème anniversaire de la Marche Verte
Le 38ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte constitue, encore une fois pour les Marocains, un moment fort pour s’arrêter sur cette épopée historique sans équivalent dans le monde et une occasion de réitérer leur engagement inconditionnel derrière SM le Roi Mohammed VI pour la consolidation de l’intégrité territoriale du Royaume et la défense de la souveraineté nationale.
Le 6 novembre 1975 est une date qui restera à jamais gravée dans la mémoire de ceux et celles qui eurent le privilège d’y assister mais aussi dans les esprits de toutes les générations suivantes, car elle représente une expression manifeste de la volonté du peuple marocain de défendre ses valeurs sacrées et de récupérer son droit spolié sur son Sahara.
C’est grâce à une marche pacifique, planifiée ingénieusement par Feu SM Hassan II, que le Maroc a pu recouvrer ses provinces du Sud de l’occupant espagnol, mais aussi se construire un aura dans le monde entier.
Munie de la seule foi en la justesse de sa cause et brandissant le Saint Coran et le drapeau national, une marée humaine, venant de toutes les régions du Royaume, a répondu à l’appel lancé par Feu SM Hassan II et convergé, en toute sérénité, vers Tarfaya dans une véritable illustration de la parfaite symbiose entre un Roi militant et un peuple valeureux.
Cette grande marche populaire et patriotique a ouvert la voie à la libération des provinces du Sud et ce, après que la Cour de La Haye ait confirmé l’existence de liens juridiques et d’allégeance entre les Sultans du Maroc et les tribus sahraouies.
Cette marche témoigne aussi de l’ingéniosité d’un Roi unificateur qui a réussi de manière civilisée et pacifique à la faveur d’une conviction ferme en le droit au recouvrement des provinces du Sud, à faire hisser, le 28 février 1976, le drapeau national dans le ciel de Laâyoune, annonçant ainsi la fin de la présence coloniale dans le Sahara marocain.
Elle a ainsi démontré au monde entier la ferme volonté de ce peuple courageux de concrétiser ses objectifs en brisant les frontières artificielles entre les fils de la même patrie. Cette volonté à défendre la patrie n’a cessé de se confirmer au fil des années en dépit des manœuvres des adversaires de l’intégrité territoriale qui ne ménagent aucun effort pour torpiller les initiatives du Maroc en vue de défendre sa souveraineté nationale.
Actuellement, le Maroc, qui a consenti de sérieux et crédibles efforts pour régler pacifiquement et équitablement le différend artificiel autour du Sahara, fait face à une escalade algérienne injustifiée avec la multiplication d’actes de provocation et d’hostilité qui ne peuvent qu’envenimer davantage les relations entre les deux pays.
 Après l’échec de toutes les tentatives visant à dénaturer le mandat de la MINURSO, le voisin algérien s’est lancé, récemment, dans une nouvelle campagne de provocation à travers un message du président algérien à une réunion à Abuja qui a amené le Royaume à rappeler son ambassadeur à Alger pour consultation.
Une réaction «appropriée» qui renvoie au récent appel de SM le Roi Mohammed VI à une offensive diplomatique dans la question du Sahara pour faire face aux manœuvres des ennemis de l’intégrité territoriale.
Dans son discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de l’année législative du Parlement, le Souverain a souligné que la question du Sahara «s’est trouvée cette année en butte à des défis majeurs que nous avons pu relever grâce à la force de notre position et à la légitimité de notre cause».
SM le Roi a ainsi mis l’accent sur la nécessité d’une forte mobilisation et des initiatives efficaces pour contrecarrer les ennemis de la nation et déjouer les stratagèmes illégitimes auxquels ils ont recours. Il a ajouté qu’»il appartient aux membres du Parlement et des Conseils élus locaux et régionaux, surtout dans nos provinces du Sud, d’assumer pleinement leurs responsabilités en tant que représentants des habitants de la région et le devoir qui leur incombe de contrer les ennemis de la patrie».
Ainsi, la commémoration du 38ème anniversaire de la Marche Verte se veut, cette année, une occasion pour les Marocains d’exprimer une fois de plus leur disposition à se mobiliser derrière SM le Roi Mohammed VI pour faire échouer toutes les manœuvres visant à nuire à l’intégrité territoriale du Royaume.

MAP
Mercredi 6 Novembre 2013

Lu 1296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs