Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc bien placé pour exploiter les opportunités d'investissement en Afrique

Casablanca Finance City s’impose de plus en plus comme le hub financier, estime l'Institut Thomas More




Le Maroc bien placé pour exploiter les opportunités d'investissement en Afrique
Le Maroc, à travers Casablanca Finance City (CFC), est bien positionné pour exploiter les nombreuses opportunités d'investissement en Afrique et participer au boom financier africain qui se profile, estime mardi l'Institut Thomas More, un think tank européen indépendant, basé à Bruxelles et Paris.
Au moment où l'Afrique doit faire face aux immenses questions posées par son développement, le Maroc, au travers de CFC, a choisi de relever le défi en cherchant à s'imposer comme le hub financier dont le continent a besoin, note l'institut dans une analyse intitulée «le Maroc, un hub de l'intégration financière africaine?».
Plaçant son analyse dans un contexte géopolitique et géoéconomique africain en pleine mutation, le think tank relève que CFC met en valeur les atouts incontestables du Maroc et de la métropole casablancaise comme point d'ancrage pour tirer profit du boom financier africain.
L'institut met, à cet égard, en avant les atouts qui prédisposent le Maroc à jouer un rôle de locomotive en Afrique, notamment un environnement politique stable, une situation géographique optimale s'appuyant sur des infrastructures physiques performantes, un cadre juridique opérationnel, une infrastructure de services suffisamment développée et une offre intégrée.
Rappelant l'entrée récente de CFC dans le Global Financial Centres Index (62e place mondiale et 2e place africaine devant Maurice), l'institut note que «nul autre centre en Afrique n'offre aujourd'hui un ensemble d'avantages complémentaires aussi complets pour exploiter, dans un environnement adapté, les nombreuses opportunités d'investissement productif en Afrique».
Le Maroc paraît le pays africain qui répond le mieux à l'ensemble des critères requis et constitue, par conséquent, un point d'ancrage intéressant pour l'implantation physique de centres de décision de dimension continentale, ajoute la source, soulignant que le Maroc peut constituer un hub financier de première importance pour le développement du continent africain et un point de rencontre privilégié entre le continent africain et le reste du monde.
L'institut n'a pas manqué de mettre en relief le rôle de trait d'union que le Maroc a toujours joué entre cultures africaines, arabophones, francophones et anglophones, relevant que le Royaume a été de longue date une plaque tournante des échanges entre l'Afrique sub-saharienne, l'Europe et le Moyen-Orient, et au-delà entre la Chine et le reste de l'Afrique dans un partenariat mutuellement avantageux. 

Libé
Samedi 29 Mars 2014

Lu 427 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs