Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc appelle au recensement des populations des camps de Tindouf

Instrumentalisation par Alger d’un drame humanitaire pour servir son agenda séparatiste




Le Maroc appelle au recensement  des populations des camps de Tindouf
Le Maroc a appelé, mardi à Genève, au recensement des populations des camps de Tindouf comme «un préalable à des solutions durables», affirmant qu'il s'agit de «la seule situation non enregistrée au monde».
Lors de la réunion de haut niveau du Comité exécutif du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), le chargé d'affaires du Royaume à Genève, Hassan Boukili, s'est félicité de l'engagement de plusieurs pays africains à «faciliter la mise en œuvre de solutions durables, soit le rapatriement librement consenti, soit l'intégration locale».
Dans sa déclaration devant le comité, le diplomate marocain a souligné que «l'engagement pour l'assistance humanitaire, la protection et les solutions durables passe par le recensement et l'enregistrement des réfugiés», relevant que ce préalable s'applique aussi aux populations des camps de Tindouf qui restent la seule situation non enregistrée sur le plan mondial.
Il a relevé à ce propos que la communauté internationale doit s'attaquer aux causes et blocages à l'origine de la persistance des crises liées aux réfugiés, parmi lesquelles la militarisation des camps de Tindouf et l'instrumentalisation par un Etat voisin du drame humanitaire des populations pour servir son agenda séparatiste.
Le diplomate a en outre exprimé la profonde préoccupation du Maroc face au nombre très élevé de réfugiés et de déplacés internes en Afrique. 
Cette situation, a-t-il dit, exige de la communauté internationale un effort plus coordonné, un soutien financier plus concret et des partenariats opérationnels afin de concrétiser son objectif de solidarité internationale et de partage du fardeau avec les pays africains qui ont accepté d'accueillir un grand nombre de réfugiés. Le Maroc, a ajouté M. Boukili, réaffirme toute sa gratitude aux pays hôtes africains pour leur générosité et leur engagement en faveur des réfugiés, malgré l'impact de la crise internationale économique et financière sur leurs économies en développement.
L'accueil des réfugiés par les pays africains, au-delà du respect des principes du droit international, procède d'abord des traditions africaines ancestrales d'accueil, de solidarité et de partage, a noté le chargé d'affaires, affirmant que la communauté internationale doit s'engager concrètement pour que cet esprit positif soit préservé. 
«Elle doit tout mettre en œuvre afin d'éviter qu'un jour on parle de fatigue de cet esprit africain de solidarité comme on parle aujourd'hui de fatigue des donateurs d'argent», a-t-il fait valoir.
La réponse stratégique aux problèmes des réfugiés et déplacés en Afrique, a poursuivi le diplomate, suppose de dépasser les schémas classiques et d'engager une réflexion sérieuse à l'échelle onusienne et internationale sur les moyens novateurs capables de ce problème.
Cette réflexion stratégique devrait prendre en considération les coûts supportés par les pays africains et les communautés locales africaines d'accueil, y compris les manques à gagner pour les pays les moins avancés qui accueillent un  grand nombre de réfugiés, a fait remarquer M. Boukili.
Le Maroc a érigé la cause des réfugiés en Afrique en une dimension importante de ses relations de coopération et de solidarité Sud-Sud, a-t-il rappelé, soulignant que le Royaume a toujours été engagé aux côtés des pays africains, notamment dans les moments difficiles des crises humanitaires dans la région du Sahel.
Cette nouvelle politique, a-t-il précisé, procède d'une vision nouvelle de la politique migratoire nationale, humaniste dans sa philosophie, globale dans son contenu, responsable dans sa démarche et pionnière au niveau régional.


L’Association Forum de l'enfance 
pour une intervention des Nations unies
 
L'Association Forum de l'enfance a appelé la représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour les enfants et conflits armés à intervenir d'urgence pour protéger et sauver les enfants des camps de Tindouf de l'enrôlement dans les rangs de l'armée.
Dans une lettre adressée à la responsable onusienne, dont copie est parvenue mardi à la MAP, l'association exige l'ouverture d'une enquête internationale afin de mettre fin aux atrocités que subissent les populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en territoire algérien, où elles sont prises en otage par le Polisario qui prétend les considérer comme des « réfugiés».
Elle insiste sur l'impératif de prendre les mesures nécessaires pour traduire en justice les responsables de ces violations graves, conformément aux conventions internationales, et partant briser le mur du silence que le Polisario impose à ces camps pour maintenir la population sous son emprise, et de permettre le retour des enfants séquestrés avec leurs familles à la mère patrie pour y vivre en quiétude et jouir pleinement de leurs droits.
La lettre souligne que ces exactions constituent une instrumentalisation flagrante en violation de la légalité internationale, notant que ces enfants subissent à la fois la violence physique mais aussi symbolique consistant en leur privation des droits à la scolarisation, aux loisirs, à la santé et au logement. Ils sont également victimes, ajoute-t-on, de malnutrition, de traite d'êtres humains et d'expatriation en Espagne ou à Cuba à des fins d'entraînement militaire et d'endoctrinement idéologique. 


MAP
Jeudi 2 Octobre 2014

Lu 1451 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs