Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc appelle à l’enregistrement des populations des camps de Tindouf

Le HCR doit mettre en place les procédures requises conformément aux résolutions du Conseil de sécurité




Le Maroc a appelé à nouveau, mardi, le Haut-commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) à mettre en place les procédures requises pour l’enregistrement des populations des camps de Tindouf, conformément à son mandat général et aux récentes résolutions du Conseil de sécurité.
Cet appel a été lancé à Genève par l’ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l’ONU lors de la 66ème session du Comité permanent du HCR, citant notamment la résolution 2218/2015 de l'organe exécutif des Nations unies.
"Le système d’enregistrement établi dans le cadre du mandat du Haut-commissariat devrait s’appliquer à toutes les situations de réfugiés, sans restriction aucune de la part des pays hôtes", a affirmé le diplomate.
Il a, à cet égard, souligné que l’enregistrement demeure un outil indispensable de la protection permettant de lutter contre les pratiques frauduleuses de détournement de l’aide humanitaire dans les camps de Tindouf. Ces pratiques, a-t-il rappelé, ont été dévoilées par le rapport de l’Office européen de lutte contre la fraude (OLAF) et le rapport d’enquête de l’Inspecteur général du HCR.
Le Maroc, a ajouté le diplomate, se félicite des efforts déployés par le HCR en matière de renforcement des capacités des Etats, en vue de les assister à développer leur système d’enregistrement et de gestion des données concernant les réfugiés établis sur leurs territoires.
L’ambassadeur a particulièrement salué l’action du Haut-commissariat en matière de mise en place du système d’enregistrement biométrique des réfugiés dans 11 pays, notamment dans des régions reculées et peu connectées.
L’enregistrement, a-t-il relevé, aide à garantir une protection optimale des réfugiés et favorise une réponse humanitaire plus efficace et ciblée basée sur des données fiables et vérifiées permettant d’évaluer et de quantifier les besoins réels des refugiés en termes d’assistance humanitaire.  
Dans le même contexte, l'ambassadeur a attiré l’attention sur la situation des jeunes réfugiés qui pâtissent souvent de l’exclusion, de la discrimination et de la marginalisation dans leurs communautés d’accueil et deviennent les cibles privilégiées des trafiquants de drogue, de la traite d’êtres humains et de recrutement auprès de groupes armés.

Vendredi 24 Juin 2016

Lu 1512 fois


1.Posté par Othmans le 28/06/2016 19:52 (depuis mobile)
Je viens de lire que tindouf dans les camps il y a une distributions pour des necesditeuX. Deux questions?? Y a t il des nantis et des nécessiteux. Sans travail comment les nantis sont ils nantis depuis 40 ans ?? Et pourquoi les necessiteux le sont

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs