Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc a mauvaise presse auprès de RSF

Classé 131 sur 180 pays




L’organisation «Reporters sans frontières» a brossé un tableau noir de la liberté de la presse au Maroc.
 En effet, le Royaume a été classé 131 sur 180 pays figurant dans le nouveau classement mondial que RSF a rendu public avant-hier, soit un point de moins que l’année précédente malgré le discours euphorique du gouvernement Benkirane et notamment du ministre de la Communication, Mustapha Khalfi.
Le rapport du RSF considère que la région Afrique du Nord-Moyen-Orient demeure «l’une des plus difficiles et dangereuses du monde pour les journalistes». En ce sens, ledit rapport souligne que «dans les zones de conflits ouverts, des combattants entendent créer des trous noirs pour le reportage. La Syrie (177ème) reste depuis près de quatre ans le pays de la zone où la situation est la plus dramatique, avec des exactions graves quand ce n’est pas barbares. Face à une impunité grandissante et des crises politiques aiguës dans des pays comme l’Irak (158ème, -2), la Libye (164ème, -10) et le Yémen (170ème, -2), exercer le journalisme relève de la bravoure». En outre, le rapport a épinglé également des pays comme l’Egypte (159ème, -1), le Bahreïn (162ème, +1), l’Iran (169ème, +4), où «le régime continue à incarcérer des journalistes et les médias sont constamment sous pression»,  l’Algérie (129ème, -10) «avec la fermeture forcée de chaînes de télévision», le Koweït (103ème, -13) ou encore la Jordanie (135ème, +8).
Le seul pays arabe qui a connu une nette amélioration en 2015 est la Tunisie (96ème, +30). «Dans un contexte de transition démocratique réussie, des initiatives ont été prises pour réformer le secteur médiatique ces cinq dernières années, même si les défis restent nombreux», a tenu à préciser le rapport.
RSF déplore le recul de la liberté de la presse dans tous les continents. «Tous les indicateurs du classement témoignent d’une dégradation entre 2013 et 2016. C’est particulièrement le cas pour les infrastructures. Certains Etats n’hésitent pas à suspendre l’accès à Internet lorsqu’ils ne détruisent pas purement et simplement les locaux, les antennes ou les imprimeries des médias qui les dérangent. Entre 2013 et 2016, on constate une chute de 16% de cet indicateur», a précisé la même source.
Le recul de la liberté de la presse est dû, selon cette ONG, à «la dérive liberticide des gouvernements», à la «prise de contrôle des médias publics, y compris en Europe» ou aux «situations sécuritaires de plus en plus tendues ».
Par ailleurs, RSF fait état de la «détérioration sensible pour le cadre légal: nombre de lois ont été édictées, punissant les journalistes pour des incriminations fallacieuses telles qu’«insultes au président», «blasphème» ou «soutien au terrorisme». Effet secondaire de cette situation alarmante, les journalistes ont une tendance de plus en plus marquée à l’autocensure. L’indicateur «environnement et autocensure» a ainsi reflué de plus de 10% entre 2013 et 2016».
Il convient de rappeler que ce classement est édité par RSF depuis 2002. Il repose essentiellement «sur la mesure de la situation de la liberté de la presse, fondée sur une appréciation du pluralisme, de l’indépendance des médias, de la qualité du cadre légal et de la sécurité des journalistes dans 180 pays. Il est établi grâce à un questionnaire proposé en vingt langues à des experts du monde entier. A cette analyse qualitative s’ajoute un relevé quantitatif des violences commises contre les journalistes sur la période prise en compte».

 

H.T
Vendredi 22 Avril 2016

Lu 1024 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs