Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc à la 8ème Conférence Euromed à Bruxelles : La rive sud de la Méditerranée revendique un rôle actif




Les ministres du Commerce, réunis mercredi à Bruxelles dans le cadre de la 8ème Conférence Euromed, ont souligné le rôle "crucial" des règles d'origine dans l'intégration économique régionale.
Dans les conclusions sanctionnant les travaux de cette réunion ministérielle, les ministres du Commerce ont mis l'accent sur l'importance d'assurer que les partenaires de la rive sud de la Méditerranée soient impliqués dans les travaux effectués par l'Union européenne sur la définition de nouvelles règles d'origine.
Tout en appelant à renforcer le dialogue entre les pays de la rive sud de la Méditerranée autour d'initiatives communes en faveur de la relance économique de la région euro-méditerranéenne, ils ont réitéré l'importance de "rester engagé à un cadre réglementaire commun fondé sur la transparence et la prévisibilité à travers la région".
Les ministres du Commerce ont, en outre, fait part de leur soutien aux engagements pris lors des Sommets du G20 afin d'éviter toutes nouvelles mesures protectionnistes, qui sont contre-productives au regard des défis économiques et financiers actuels rencontrés dans la région.
Ils ont de même salué "les progrès accomplis par l'Union pour la Méditerranée (UPM) dans la promotion des projets régionaux, concernant les énergies renouvelables et l'eau".
Ils ont, par ailleurs, exprimé leur détermination à conclure en 2010 les négociations de l'agenda de Doha pour le développement, affirmant leur engagement à finaliser "un accord ambitieux, complet et équilibré pour accomplir les objectifs de développement des négociations de Doha".
Après avoir souligné que la mise en œuvre de "l'accord d'Agadir entre le Maroc, la Tunisie, la Jordanie et l'Egypte a enregistré une augmentation des flux commerciaux parmi les partenaires", ils ont estimé que l'adhésion des partenaires de la rive sud de la Méditerranée, qui ne sont pas membres de l'OMC, reste une priorité dans le domaine du commerce au-delà de 2010. Cette conférence a également permis aux ministres du Commerce d'examiner l'état d'avancement de l'établissement de la zone de libre-échange euro-méditerranéenne à l'horizon 2010. Ils ont par la même occasion "accueilli favorablement" les progrès accomplis dans la mise en œuvre des accords d'association euro-méditerranéens entre l'UE et les partenaires du sud de la Méditerranée.
Les participants ont globalement approuvé la feuille de route Euromed de commerce au-delà de 2010 qui a été rédigée par le groupe de travail des hauts fonctionnaires, établi lors de la réunion ministérielle de Lisbonne, et qui avait tenu sa réunion finale à Marrakech.
A ce propos, le ministre du Commerce extérieur, Abdellatif Mazouz, qui a conduit la délégation marocaine à cette conférence, a exprimé le soutien du Maroc à la nouvelle feuille de route tout en soulignant son caractère historique dans le cadre du processus régional d'Euromed.
Il a, en outre, expliqué que le Statut avancé du Maroc avec l'UE coïncide avec les objectifs de cette feuille de route, proposant de baptiser ce document "Feuille de route euromed commerciale de Marrakech", dans la mesure où sa dernière étape d'élaboration a eu lieu dans la ville ocre.
Cette feuille de route identifie les actions concrètes qui peuvent améliorer l'intégration économique et renforcer le commerce et l'investissement euro-méditerranéen d'ici 2010 et envisage de transformer progressivement les Accords d'association euro-méditerranéens existants en Accords de libre-échange approfondis et complets. En marge de cette Conférence, le Maroc a paraphé avec l'UE un accord sur le règlement des différends commerciaux.


Règlement des différends commerciaux entre le Maroc et l'UE

Le Maroc et l'Union européenne (UE) ont paraphé, mercredi à Bruxelles, un accord sur le règlement des différends commerciaux. L'accord a été paraphé par le ministre du Commerce extérieur, Abdellatif Maazouz et Benita Ferrero-Waldner, Commissaire européenne au Commerce extérieur, en marge des travaux de la 8ème Conférence Euromed des ministres du Commerce.
Il vise à prévenir et régler tout différend de nature commerciale entre les deux parties dans l'objectif de parvenir à "une solution mutuellement acceptable".
Les dispositions de cet accord s'appliquent à tout différend relatif à une violation des dispositions notamment de l'accord sous forme d'échange de lettres entre l'Union européenne et le Maroc concernant les mesures de libéralisation réciproques.

MAP
Vendredi 11 Décembre 2009

Lu 280 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs