Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Mali confirme la présence de membres du Polisario parmi les jihadistes


La duplicité algérienne et sa complicité avec les terroristes mises à nu



Le Mali confirme la présence de membres du Polisario parmi les jihadistes
Le ministre malien des Affaires étrangères, Tiéman Coulibaly, a confirmé la présence parmi les groupes terroristes pourchassés dans le Nord-Mali, de combattants issus des rangs du Polisario.
«Ils n'étaient que 500 jihadistes au départ. Aujourd'hui, ils sont entre 5.500 et 7.000 hommes. Ces groupes jihadistes ont été rejoints par des jeunes sans perspectives y compris par des jeunes Sahraouis des camps» de Tindouf sous le contrôle du Polisario au sud de l'Algérie, a-t-il déclaré dans un entretien publié mardi par le site d'informations français Atlasinfo.
Face à cette menace terroriste, M. Coulibaly a tenu à remercier le Maroc pour son soutien au Mali, y compris sur les plans humanitaire, diplomatique et de la coopération militaire, rappelant que la résolution 2085 pour permettre à son pays de recouvrer son intégrité territoriale a été votée sous la présidence marocaine du Conseil de sécurité de l'ONU.
«Le Maroc a toujours soutenu et continue de soutenir le Mali et son intégrité territoriale. Nous comptons fortement sur ce soutien et sur la coopération avec le Maroc pour venir à bout de cette menace terroriste», a-t-il souligné.
De même, a-t-il ajouté, «nous comptons sur l'aide et le soutien du Maroc qui est un pays frère avec lequel nous avons des relations historiques» et qui «a été le premier pays dont nous avons reçu une aide humanitaire, avec l'envoi de plusieurs cargos».
«Aujourd'hui, malgré notre situation très difficile, le Maroc n'a pas changé sa coopération avec le Mali. Il continue de recevoir nos étudiants. Il nous a accordé deux fois plus de bourses pour nos étudiants que les années précédentes et a continué à accueillir nos officiers dans ses écoles et académies militaires», s'est-il félicité.
Pour sa part, le directeur du Centre européen pour le renseignement stratégique et la sécurité (ESISC), Claude Moniquet, a affirmé, à ce propos, que la crise malienne a révélé au grand jour « la duplicité et l'ambiguïté algérienne ».
Il s'est également demandé comment l'Algérie, qui prétend œuvrer pour la paix dans la région du Sahel, permet à des centaines de Sahraouis de quitter les camps de Tindouf pour rejoindre les éléments d'AQMI et du MUJAO au Nord du Mali.
La présence de volontaires jihadistes sahraouis au Mali suscite plusieurs interrogations, a-t-il dit, se demandant comment ces centaines de Sahraouis ont pu contourner l'impressionnant dispositif sécuritaire déployé par l'armée et les services de sécurité algériens autour des camps.
Pour cet expert des questions du terrorisme, le Polisario vit au minimum de trafic de drogues et d'armes, "un trafic mené au nez et à la barbe des services de sécurité algériens".
Le détournement massif par le Polisario de l'aide européenne avec la complicité de l'armée et des autorités algériennes est un autre exemple de la duplicité algérienne, a-t-il conclu.

Libé
Vendredi 8 Février 2013

Lu 743 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs