Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le MAT ravit le titre au Raja

Le WAF et l’ASS plus particulièrement principales victimes du jeu des coulisses




Le MAT ravit le titre au Raja
Le MAT a, in fine, ravi le championnat national Pro Elite 1 de football, saison 2013-2014 au Raja à la faveur d’une facile victoire au Saniet Rmel sur les « Calamentis » de la RSB pas trop regardants sur le résultat, dimanche à Tétouan en clôture de ce bon vieux championnat. Les Tétouanais doivent leur sacre au doublé de leur milieu de terrain Abdelmoula Hardoumi qui au bout de la demi-heure et devant une défense passive en avait déjà planté deux. Certes,  “les hommes du président”, présent pour la circonstance, ont réagi en seconde par Lahcen Akhmiss mais le but inscrit n’était qu’un trompe-œil puisqu’il n’annihilait pas le succès des Nordistes synonyme de titre. De ce fait, le MAT sera le prochain représentant marocain à la Coupe du monde des clubs qui se tiendra au Royaume en fin d’année. Un bravo de circonstances pour le MAT.
Les grands perdants dans ce duel à distance, sont évidemment les Verts qui, malgré leur armada de talents, n’ont pu faire mieux que de s’incliner devant des Safiots en mal de points pour se sauver. Une grossière erreur sous forme de sortie hasardeuse du gardien des Verts, Laskry à la demi-heure de jeu, permettait au vieux roublard des surfaces qu’est Rafik Abdessamad d’épargner son équipe du purgatoire de la D2 sans le devoir à personne, en plaçant un joli heading qui plus est, était décisif. Le Raja ne s’en est jamais remis. Dès lors, le jeu gorge-de-pigeon des Rajaouis, en devenait fade et infructueux et il en alla ainsi jusqu’au sifflet final, avec même quelques actions sobres de la part des Safiots qui auraient bien pu en ajouter un autre sans le poteau qui suppléa l’infortuné keeper des Verts. Le RCA ne devra s’en prendre qu’à lui-même car trop suffisant. Tout au long de la partie, il n’a jamais su respecter son adversaire, un pêché bien peu mignon et qu’il a payé au prix fort. A son corps défendant, le Raja décroche une participation en Champion’s League de la CAF.
Pour ce qui est de la troisième place autrement qualificative pour l’Afrique, le KACM l’a épinglée mais à quel prix ? En effet les Marrakchis qui avaient besoin du point pour l’obtenir ont souffert devant le cancre de l’exercice, le WAF. Menés deux à zéro sur des buts de Tiberkanit et de Bahi, les hommes de Hicham Dmii ne reviendront au score que dans les dernières minutes de la partie grâce aux suppléants Haidaga sur un penalty et Krouch aux ultimes secondes, rendant de ce fait le match WAC-DHJ d’hier quelconque et sans enjeu aucun.
Si le purgatoire est presque tout à fait logique pour le WAF, auteur d’une saison cata, ce n’est pas le cas de l’ASS, brave et courageuse et qui, une mi-temps durant, au Grand Stade d’Agadir devant le HUSA, croyait fermement l’éviter quand Hamdane, d’entrée de match, d’un tir magistral, trompait le gardien gadiri. Mais les velléités soussies de seconde mi-temps l’ont voulu autrement et c’est en toute logique que le HUSA l’emportait en revenant au score à la sortie des vestiaires par Laabidi et l’inévitable Koné en fin de rencontre. C’en était fait de l’ASS tout comme du WAF d’ailleurs. Nos infortunés cèdent leur place à l’IZK et au CAK, nouveaux promus dont une participation inédite pour les Zaïanis. Si l’OCK facilement, trop serions-nous tentés de dire, s’est imposé devant un KAC bien passif sur des buts de Bazghoudi et  Rkioui qui ont tué le match au bout de vingt minutes sans réaction aucune des Gharbaouis, ce n’était pas le cas du MAS qui a longtemps souffert avant que de sauver sa saison sur un penalty tout à fait douteux, un cadeau que transformera en fête à Fès et sans se poser de questions, Dos Santos. 
Il est comme un petit quelque chose qui reste en travers de la gorge, car cette journée dont on attendait tant a quelque peu déçu de par sa ou ses tournures souvent voulues et attendues par certains. Comme toujours, ce sont ceux qui ont fait le jeu qui l’on payé à l’image de l’ASS ou à un autre degré le RCA. Le football marocain est, comme qui dirait, malheureusement condamné à supporter encore longtemps quelques basses dérives qui n’inspirent que mépris. Ecœurant ! 

Mohamed Jaouad Kanabi
Mardi 27 Mai 2014

Lu 545 fois


1.Posté par hocine le 29/05/2014 13:12
Tahia le moghreb de tetouan,il le merite pour leur beau jeux et ainsi qu a leur supporter ....
Pour l occasion ,nous avons assisté a un tres bon championnat du debut jusqu a la fin ,je dirais bravo a tout le monde ,j espère qu une des equipes marocaine du haut du tableau nous ramènera la coupe des champions d afrique l année prochaine et je voudrais salué pour la première fois la montée en gnf1 du chabab atlas khenifra.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs