Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le MAT marchera-t-il sur les traces du Raja ?

Cérémonie du tirage au sort de la Coupe du monde des clubs




Le MAT  marchera-t-il  sur les traces  du Raja ?
Tous les regards des amateurs du football étaient tournés vers Marrakech où s’est déroulée, samedi soir, la cérémonie officielle du tirage au sort de la 11e édition de la Coupe du monde des clubs qu’abritera le Maroc en décembre prochain.
Une cérémonie  à laquelle ont assisté, outre les officiels marocains, les représentants des clubs qui vont prendre part à cet événement sportif, à savoir le Real Madrid représenté par Emilio Butragueño, directeur des relations institutionnelles ainsi que l’ancien joueur Fernando Hierro qui occupe actuellement le poste d’entraîneur assistant du Real, tandis que le FC Cruz Azul a dépêché Augustin Manz, son directeur des sports. Bernardo Romeo, quant à lui, a représenté CA San Lorenzo, alors que les Abroune et Aziz El Amri ont représenté le Moghreb de Tétouan. 
Lors de cette cérémonie, Mohamed Ouzzine a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tous les participants et remercier les membres de la FIFA pour leur confiance d’honorer le Maroc par une seconde participation à cette manifestation sportive. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a, par la même occasion, mis en avant les infrastructures sportive, routière et hôtelière qui ont permis et qui permettront au Maroc de relever de tels défis.
Hani Abou Reda, membre du comité exécutif de la FIFA a ensuite pris la parole pour remercier le Maroc d’avoir réussi l’édition de 2013 et exprimer la conviction des membres de la plus haute instance du football  mondial (FIFA) que celle de 2014 connaîtra le même succès, sinon plus.  De son côté, Faouzi Lekjaa, président de la FRMF, a rappelé que toutes les dispositions seront prises pour faire de l’édition 2014 une vraie réussite, promettant de bonnes conditions de séjour à tous les invités, les médias et bien sûr les spectateurs. La cérémonie a connu la projection de plusieurs vidéos présentant des séquences de précédentes éditions de la Coupe du monde des clubs et fut surtout marquée par un numéro de «Right painting» qui a retenu le souffle de tous les présents.  


Programme du tournoi
Voici les résultats du tirage au sort des quarts de finale de la Coupe du monde des clubs Maroc 2014 de football (10-20 décembre) qui s'est déroulé samedi soir à Marrakech:
Tour Préliminaire :
Match 1 : Moghreb Atheltic Tétouan (MAR) Auckland City FC (Nouvelle-Zélande) le 10 décembre 2014 au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à 19h30 (GMT).
1/4 de finale :
Match 2 : Représentant CAF (AS Vita ou ES Sétif) - Vainqueur Match 1 (13 décembre 2014 au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah) à 16h00.
Match 3 : Cruz Azul (MEX) représentant AFC (Al Hilal d'Arabie Saoudite ou Sydney Wanderers (Australie) le 13 décembre 2014 au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah) à 19h30.
1/2 finale :
Vainqueur (match 3) - Real Madrid (16 décembre 2014 au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah) à 19h30.
Vainqueur (match 2) - San Lorenzo (Argentine) le 17 décembre 2014 au Grand stade de Marrakech à 19h30
Matchs de classements:
 (5e place) : Perdant match 2 - perdant match 3 (17 décembre 2014 au Grand stade de Marrakech) à 16h30.
 (3e place) : perdant match 6 - perdant match 4 (20 décembre 2014 au Grand stade de Marrakech) à 16h30.
Finale : 
 (20 décembre 2014 au Grand stade de Marrakech) à 19h30.
Les équipes représentant les Confédérations asiatique (AFC) et africaine (CAF) seront connues dans les prochaines semaines, les finales retour se jouant respectivement le 31 octobre et le 1er novembre. Elles mettront aux prises pour l'AFC Western Sydney Wanderers d'Australie et Al Hilal d'Arabie Saoudite et pour la CAF, l'AS Vita Club de RD Congo, et l'E.S de Sétif d'Algérie. 


Ils ont dit
 
Emilio Butragueño : «On a beaucoup souffert pour arriver à cette coupe. Tout le monde sait que le Real Madrid est un grand club qui a remporté plusieurs titres, et ce sur plusieurs plans, à l’exception de cette coupe qui manque encore à notre vitrine. Pendant ces douze dernières années, on n’a pas pu y prendre part, maintenant que c’est fait, nous allons tout faire pour s’adjuger ce titre, en tenant à ce que notre participation soit un vrai moment de plaisir pour tous ceux qui nous supportent, un peu partout dans le monde, en particulier ceux du Maroc».
Aziz El Amri : «C’est un vrai moment de plaisir, sauf que pour le faire durer un peu, il faut d’abord gagner le premier match contre l’Auckland City, une équipe qui n’est pas facile d’ailleurs pour rencontrer après le vainqueur de la CAF. Dans ce sens, personnellement j’espère que ce sera le club algérien de Sétif, parce que son style de jeu se rapproche beaucoup du nôtre et un derby maghrébin est toujours une occasion pour présenter du bon football. Après, si jamais on passe en quart, tout devient facile, car ce sont les autres équipes qui auront la pression des matchs, quant à nous, nous n’aurons plus grand-chose à perdre… En tant qu’entraîneur, je vais vivre cet événement comme une fête. Partant du fait qu’on n’est pas l’équipe favorite, on va jouer à l’aise, tout en gardant en tête l’idée qu’il y a derrière nous un public nombreux qui va nous supporter et qui attend de bonnes choses de notre part. Je promets qu’on va donner le meilleur de nous-mêmes pour honorer tous les Marocains. Par ailleurs, je sais qu’après ce tirage il y aura une distraction de la part des joueurs qui auront tendance à penser beaucoup plus à cette coupe qu’à la suite du championnat national. Notre rôle est de les accompagner mentalement dans ce sens, en leur montrant précisément que le titre du championnat est la clé de la participation à la Coupe du monde des clubs.
Achraf Abroun : «C’est un rêve qui devient une réalité. Toutefois, nous avons maintenant le devoir de représenter dignement notre pays, et cela exige plus de travail et plus de sérieux. Pour les joueurs, on n’a pas à les motiver pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Le fait qu’ils soient suivis par les spectateurs du monde entier est en soi une motivation pour les pousser à faire toujours mieux. Comme tout le monde l’a vu, la prestation du Raja de Casablanca lors de la précédente édition était parfaite, le club a hissé la barre très haut, et notre devoir maintenant est d’aller dans le même sens. Nous travaillons depuis pratiquement 10 ans pour atteindre ce stade, maintenant qu’on y est, il ne faut pas rater ce rendez-vous avec l’histoire». 
 


Khalil Benmouya
Lundi 13 Octobre 2014

Lu 998 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs