Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Kawkab pourrait sacrifier la Coupe de la CAF au profit du championnat




Le KACM ouvrira, ce vendredi, à partir de 17h, le bal de la 18e journée du championnat national de football Botola Maroc Telecom 1, en recevant au Grand stade de Marrakech, le Chabab d’El Hoceima. Un match que les locaux craignent parce que tout mauvais résultat plongera l’équipe dans la zone de relégation. De l’autre côté, bien parti depuis l’arrivée de Fouad Sahabi, le CRA tentera de confirmer sa relance et d’assurer pour de bon son maintien parmi les grands.
Cependant, ce que redoutent les responsables du KACM beaucoup plus que le résultat d’aujourd’hui, c’est la programmation de quatre rencontres en moins de quinze jours. Ainsi, en plus du match de  cet après-midi, le Kawkab se déplacera mercredi 9 à Fès pour affronter le MAS, et reviendra à Marrakech pour disputer son match, samedi 12 mars, pour le compte du 1er tour de la Coupe de la CAF, contre le club libérien du FC Barrack Young Controllers, avant de s’envoler pour le  Liberia où il devra jouer le match retour le 20 du même mois. Une situation difficile pour un club qui végète en bas du tableau et qui doit faire les bons choix pour ne pas se retrouver en fin de saison parmi les équipes relégables en D II.
D’ailleurs, on a appris de sources proches de l’entourage du club que pour toutes ces raisons, certains adhérents ont fait savoir au comité leur souhait de voir l’équipe abandonner la course africaine et se focaliser sur les matchs du championnat. Cette requête est aussi dictée, selon les mêmes adhérents, par la mauvaise prestation de l’équipe lors de la dernière rencontre comptant pour le match retour face à l’Union Sportive des Forces Armées au Burkina Faso. Une prestation que même Hassan Benaâbicha n’a pas appréciée, espérant que la motivation serait au maximum lors des prochaines rencontres.
Toutefois, il est plus que légitime aujourd’hui de se demander si le KACM a l’effectif et les moyens nécessaires pour jouer sur les deux fronts : le championnat et  la Coupe de la CAF. De l’avis de tous, les dirigeants doivent avoir le courage et la clairvoyance de comprendre qu’il est illusoire de courir après deux compétitions et qu’il faut focaliser les efforts sur les matchs du championnat pour pouvoir sauver ce qui peut encore l’être.    

Khalil Benmouya
Vendredi 4 Mars 2016

Lu 1156 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs