Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Kawkab accroché par le FUS

Sellami ira jusqu’au bout de son contrat




Le Kawkab accroché par le FUS
Le FUS de Rabat a stoppé l’élan du KACM en l’obligeant au partage des points (1- 1) lors de la rencontre comptant pour la 7e journée du championnat national de football Pro Elite 1 qui s’est déroulée sur la pelouse du stade Harti, laquelle pelouse qui pourrait servir à tout, sauf au déroulement d’un match de football.
 En effet, les faux rebonds, le risque permanent de blessure qui guette à tout moment du match les joueurs ( Houcine Ouchella, entre autres, peut en témoigner), tout cela donne aux différents protagonistes évoluant sur cette pelouse un sentiment de peur et d’amertume indescriptibles.
Pour ce qui est de la rencontre, ce sont les locaux qui ont pris l’initiative de prendre le match en main, parvenant à la 7e minute à ouvrir le score par le biais de Soufiane Alloudi. Toutefois, ils se sont repliés en défense, donnant l’occasion aux Rbatis de multiplier les attaques et de dominer les débats et ce jusqu’à l’égalisation du score à la 87e minute suite à un tir bien cadré de Fouzair.
Ce résultat de parité, s’il est acceptable pour le KACM dont la prestation est au-dessous de la moyenne, ne l’est certainement pas pour les joueurs du FUS qui méritaient la victoire.                                                
Lors de la conférence de presse d’après match à laquelle Dmii n’a pas assisté, Jamal Sellami s’est arrêté sur la bonne prestation de ses joueurs, des jeunes en majorité, qui ont tenu tête, selon ses dires, à une équipe du KACM occupant le devant de la scène et habituellement bien organisée. Sellami a ajouté que le but du début de la rencontre les a un peu déstabilisés, mais que les joueurs ont su revenir dans le match et ont même failli remporter les trois points si les décisions de l’arbitre étaient justes.
Concernant les rumeurs qui le mettaient sur un siège éjectable, Sellami a nié tout en bloc, disant que le contrat qui le lie au FUS ne prend fin qu’au terme de la saison, que les dirigeants du club et lui sont conscients du travail qu’il faut faire et qui les attend pour atteindre les objectifs tracés au début de la saison.

Khalil Benmouya
Lundi 4 Novembre 2013

Lu 1702 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs