Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le KAC et le RBM restent scotchés en zone rouge

Le WAF défait par la RSB n’en mène pas large non plus




Le KAC et le RBM restent scotchés en zone rouge
Si ce bon vieux championnat s’était joué en sa seule phase de retour, très certainement que les « Calamantis » de la Renaissance de Berkane l’aurait emporté. Vainqueurs chez les autres, une fois de plus serions tentés de dire,  lors de la 27ème journée samedi en nocturne à Fès face au Widad local, les hommes de Abderahim Taleb prennent la septième place au classement après avoir longtemps vivoté lors de l’aller au fin fond du tableau. La victoire même si acquise en toute fin de partie à l’arraché et au minimum (1-0) sur une concrétisation d’Ahmed Sahmoudi  reste entièrement méritée. Le WAF quoique possédant encore quelques aises de ses quatre longueurs d’écart sur les premiers zonards du rouge, le KAC et le RBM en l’occurrence, n’en mène pas pour autant, large. Neuf points sont toujours à prendre et tout pousse à croire qu’une des deux places menant à la descente se jouera à moins d’un miracle entre ces trois lascars voire  le CODM, l’équipe la plus indiquée présentement pour chuter en premier.
Le KAC en étant contraint au nul vierge à Kénitra même, devant des Doukkalis euphoriques et nouvellement repris en main par… Jaouad Milani, a laissé filer sous ses crampons  une excellente occasion de se dépêtrer de la position de relégable. Qu’à cela ne tienne, il aura réussi néanmoins à accrocher aux points le Raja de Béni-Mellal défait nettement en son synthétique de municipal par le FUS (2-0), les bourreaux r’batis ayant pour nom deux ténors du club, Benjelloun ou  Benjy (penalty en fin de mi-temps)  et Brahim Bahri dès le retour des vestiaires. Il ne fait pas bon d’être Mellali pour les cardiaques par ces temps au vu des résultats en dents de scie du RBM et au demeurant très déroutants.
Vendredi en lever de rideau, dans un Saniat R’mel vide à pleurer (huis-clos), le MAT et l’OCK se neutralisaient à blanc. Le MAT conserve sa cinquième place et les Phosphatiers un peu à l’image du DHJ sauvent peut-être leur saison du point ramené (six longueurs d’avance sur le premier relègable).
In fine, la journée jouée à moitié, aura été peu fructueuse avec ses deux nuls blancs et ses deux victoires à l’extérieur en seulement trois buts d’inscrits en quatre rencontres.

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 13 Mai 2013

Lu 197 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs