Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Japon se souvient et se recueille


Manifestation pour le second anniversaire du tsunami



Le Japon se souvient et se recueille
Des milliers de manifestants ont défilé dimanche dans les rues de Tokyo en demandant au gouvernement nippon de renoncer à l'énergie nucléaire, à la veille du deuxième anniversaire du tsunami qui avait provoqué une catastrophe à la centrale atomique de Fukushima.
Tête baissée, yeux fermés, mains jointes, les Japonais ont observé lundi une minute de silence à 14H46, deux ans exactement après un violent séisme suivi d'un tsunami meurtrier et d'un terrible accident nucléaire à Fukushima.
Cette catastrophe dans le nord-est du pays a fait 15.881 morts et 2.668 disparus, auxquels s'ajoutent 2.554 personnes décédées à cause de la dégradation de leurs conditions de vie, selon les tout derniers bilans officiels disponibles lundi.
Dans de nombreuses localités touchées, la vie s'est figée à l'heure dite pour une minute de silence et les sirènes ont sonné de nouveau pour marquer ce triste anniversaire et des cérémonies avaient lieu sur toute la côte ravagée et ailleurs dans le pays.
A Tokyo, l'empereur Akihito s'est incliné à la mémoire des victimes lors d'une commémoration nationale en présence du Premier ministre. Il a souhaité que l'on n'oublie pas ces vies perdues, ni ceux qui vivent "dans ces conditions difficiles, dans les lieux de refuges, dans la région sinistrée". Il a insisté sur la nécessité d'entraîner la population aux exercices de prévention, afin de sauver le maximum de personnes en cas de nouvelle catastrophe naturelle.
Le Premier ministre, Shinzo Abe, s'est engagé pour sa part à construire un Japon plus résistant aux désastres et a demandé le soutien de la population.
Le vendredi 11 mars 2011, conséquente à un séisme de magnitude 9, une vague gigantesque dépassant 20 mètres de haut par endroits s'est abattue sur le littoral de la région du Tohoku (nord-est), emportant toute vie sur son passage, détruisant ports, maisons, écoles et usines et entraînant un accident nucléaire majeur à Fukushima.

Libé
Mardi 12 Mars 2013

Lu 114 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs