Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Japon se dirige vers des élections anticipées en novembre




Le Japon se dirige vers des élections anticipées en novembre
Le Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, devrait convoquer des élections législatives anticipées au mois de novembre en dépit d'une probable défaite de son parti, indiquent des membres de la majorité et de l'opposition, jeudi.
Noda, qui a pris ses fonctions en septembre, est le sixième chef du gouvernement japonais depuis cinq ans. Il était parvenu à trouver un compromis avec les dirigeants de l'opposition pour faire adopter son projet controversé de doublement de la TVA afin de réduire le déficit budgétaire.En échange, le chef de file du Parti démocrate (PDJ) avait dû s'engager à organiser "prochainement" des élections générales. "Je m'attends à ce que la chambre basse soit dissoute en octobre et que des élections soient organisées en novembre", a commenté Keiichi Ishii, membre du parti New Komeito, allié du Parti libéral démocrate (PLD), principale formation de l'opposition.
"Le scénario est que le parlement va tenir une session extraordinaire début octobre et qu'il pourrait adopter une loi sur les obligations pour combler le déficit ainsi qu'un budget complémentaire avant que le Premier ministre dissolve la chambre basse", a ajouté Ishii.
Le président du PLD, Sadakazu Tanigaki, n'a pas confirmé si son parti est d'accord avec un scrutin en novembre, se contentant de rappeler qu'il souhaitait un vote dès que possible.
Pour Sumio Mabuchi, député du PDJ, il ne fait aucun doute qu'un scrutin aura lieu en novembre.
"Bien sûr, personne (au PDJ) ne souhaite une élection mais la tendance est déjà amorcée dans la mesure où le Premier ministre a promis de convoquer des élections prochainement en contrepartie de l'adoption de la loi sur la TVA du 10 août", a dit le parlementaire.
Selon l'agence de presse Kyodo, citant des responsables du PLD, Noda a indiqué lors d'une rencontre avec le chef de l'opposition que les élections auront lieu avant l'établissement d'un projet de budget pour l'année prochaine.
Cela laisse supposer que le chef du gouvernement a deux dates en tête le 4 novembre ou le 11 novembre.

Reuters
Vendredi 24 Août 2012

Lu 144 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs