Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Hip Hop du Bled gagne le pari de la continuité




Le Hip Hop du Bled gagne le pari de la continuité
Les organisateurs du Hip Hop du bled, festival national dédié aux jeunes passionnés de la musique à Meknès, ne lâchent pas du lest. Pour la sixième fois, le Club BDG music réunit des groupes et formations musicales de tout le Maroc, pour concurrencer, mais aussi pour enchanter le public. Le pari de la continuité semble être remporté par les jeunes du Club qui ne sont aucunement intimidés par les contraintes d’organisation, en l’absence de sponsors professionnels. Ainsi, si la flamme de ce genre musical commence à s’éteindre dans bon nombre de régions, à Meknès il ne cesse de  gagner du terrain, le Hip Hop du Bled en est pour quelque chose. L’édition qui s’est déroulée récemment a pu réunir plus de vingt groupes appartenant à Rabat, Casablanca, Tan Tan, Fès, Kénitra, Oued Zem, Tanger et bien sûr Meknès. Les jeunes de D.Side, M.Boy, Kéni5, Fire music, Cazador…etc., ont illuminé la salle de cinéma Caméra. « Nous avons essayé de diversifier les groupes participants afin de garantir le spectacle et de contribuer aussi à la promotion de cet art auprès des jeunes de la ville », a indiqué Houssine Harbaoui, directeur de la manifestation.  
La concurrence battait son plein. Et le jury, composé de Hatim Raggaman, Amir (groupe Sawt) et Bigsta Flow (groupe Hakmin), a décidé  vers la fin que c’est M. Boy qui mérite le premier prix de cette compétition musicale et artistique. Quant au prix de la deuxième sélection, il a été attribué à deux groupes, en l’occurrence United Hand (Oued Zem) et 4Fes5 (Fès).
Par ailleurs et dans le cadre de la rubrique « Invités », les organisateurs ont fait appel à Dyaf llah de Fès, vainqueurs du 1er prix édition 2008, Ach lhel de Kenitra, 2ème sélection édition 2008, Nafss lawjouh de Meknès et Bouss's de Meknès. Pour les organisateurs qui espèrent bien trouver de l’appui à leur septième édition, ce genre de manifestations sert surtout à créer des espaces d’expression artistique afin que les jeunes puissent s’exprimer et donner libre cours à leurs énergies créatrices. 

Rachida Alami
Jeudi 26 Novembre 2009

Lu 655 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs