Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le HUSA rate le coche, le MAS n’y arrive toujours pas




Le HUSA rate le coche, le MAS n’y arrive toujours pas
Le Hassania d'Agadir a été contraint par le Moghreb de Fès au nul (2-2), lundi en soirée au Grand Stade d'Agadir en match comptant pour la treizième journée du championnat national Pro Elite 1 de football. Ce sont les Fassis qui ont ouvert les débats par le Brésilien de service Cruz Dos Santos puis par Youssef Sektioui en première mi-temps. Les Soussis sans doute les bretelles remontées par l’autre Sektioui le coach celui-là, un peu comme à leur accoutumée plus laborieux et volontaires revinrent sur leur adversaire du jour par Mehdi Oubila et Jamal Laabidi en fin de partie au grand soulagement de toute une galerie acquise à leur cause.
Le MAS qui n’a pas su garder le résultat, un peu comme signifier une déveine qui ne semble pas vouloir le quitter, ne doit s’en prendre qu’à lui-même. Il avait semblé plier le match à 2-0 mais c’était mésestimer la teigne des Gadiris.
Bien du chemin reste encore à faire pour les Fassis qui, malgré quelques soubresauts n’en finissent pas de manger du pain noir et restent scotchés à la dernière place en bons porteurs du bonnet d’âne à une longueur du CAK et de l’IZK.
Avec les quatre réalisations de lundi, ce sont dix-huit buts qui ont été inscrits pour six victoires dont une at-home, celle de l’IZK face au CAK et deux nuls dont l’éternel vierge enregistré à El Jadida entre le DHJ et le FUS. On retiendra principalement de cette treizième journée la chute (la première cette saison) du leader, le WAC, à Safi et du KACM face à l’ASFAR à Rabat, ce qui a permis à une meute de poursuivants d’ambitionner les lauriers de fin de saison à l’image de coucou qui revoilà, le Raja, grand bénéficiaire après son large succès sur le CRA et l’OCK vainqueur à l’usure du KAC.
Si le Wydad s’est fait rattraper, c’est que ce fameux rythme de champion vient à lui manquer, en treize rencontres, il n’a en sa possession que 24 points pour 39 possibles. Ces quinze points qui lui ont filé sous les crampons sont aussi l’écart qu’il compte par rapport à la lanterne rouge, c’est dire la faiblesse de ce bon vieux championnat où pratiquement toutes les équipes se valent. En d’autres cieux, sur les pelouses de la Bundesliga d’exemple, cette différence à un point près entre le WAC et le MAS est la même que celle entre le Bayern Munich et son second Wolfsburg. Ah qu’il est loin, loin le lointain bout du tunnel ici-bled ! No Comment !

M.J.K
Mercredi 24 Décembre 2014

Lu 1219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs