Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le HCP tire la sonnette d’alarme : 10,3 millions de Marocains souffrent d’obésité




Le HCP tire la sonnette d’alarme : 10,3 millions de Marocains souffrent d’obésité
Excès ou mauvaise alimentation ? Qu’importe puisque c’est le chemin tracé vers  l’obésité et qu’ont emprunté 17,9% de la population. Ce nouveau défi enregistre une tendance ascendante au Maroc  qui rejoint ainsi le rang des pays développés ou en développement. Gare au contenu de nos assiettes ! C’est la mise en garde qui ressort de l’enquête nationale de l’anthropométrie réalisée par le Haut commissariat au plan HCP et dont les principaux résultats ont été présentés par Mohamed Lahlimi, haut commissaire au plan mardi dernier à Rabat. Cette enquête permet de diagnostiquer la santé-nutrition  de la population et en élaborer une cartographie plus précise. «Elle a été mise à profit afin de doter notre pays d’indicateurs observés et non plus estimés de la pauvreté multidimensionnelle».
Il va sans dire que la sécurité alimentaire concerne non seulement la disponibilité de nourriture en quantité mais également en qualité. Ce dont a tenu compte la présente enquête qui a porté sur un échantillon de tranches  d’âge de  moins de 5 ans et de plus 20 ans pour lesquels des standards nutritionnels existent.
Concernant la santé-nutrition des enfants de moins de 5 ans, elle se mesure  par divers indices. Il s’agit d’abord de l’insuffisance pondérale qui exprime une carence de poids par rapport à l’âge. Cet indice a enregistré une  amélioration remarquable passant de 14,8 % en 1987 à 3,1% en 2011 (89.000 enfants) et est nettement inférieur à la moyenne mondiale 16 %. En second lieu, on retrouve le retard de croissance qui marque également une baisse de 28,6% en 1987 à 16,5 % en 2011 avec une moyenne mondiale de 27%. Quant à l’émaciation (déficit du poids par rapport à la taille), cette incidence est en réduction, passant de 10,2% en 2004 à 3% en 2011 pour une moyenne mondiale de 10%.
Il ressort de l’enquête que la santé nutritionnelle de ces enfants s’améliore par le niveau scolaire du milieu familial notamment celui de la mère, d’où la nécessité de scolariser les jeunes filles. Les conditions de vie du ménage (accès à l’eau potable) et le niveau de vie (pauvreté) ont également  une réelle incidence.
L’autre volet de l’enquête fait part de l’évolution de la santé nutritionnelle des adultes  de 20 ans et plus. Le diagnostic se fonde sur trois indicateurs, à savoir la maigreur, la pré-obésité ou le surpoids et l’obésité. Si le premier indice est plutôt marginalisé, les deux autres posent un réel problème. En effet, l’incidence de pré-obésité est passée en 10 ans (2001-2011) de 27% à 32,9%. C’est un phénomène plus accentué en milieu urbain et au sein de la population féminine. Idem pour l’obésité grave et morbide qui commence à gagner du terrain au Maroc avec 3,6 millions d’adultes en 2011, soit 17,9% de la population.
Mais y a-t-il un lien entre la santé-nutrition des adultes et  leur  mode de vie? Pour sûr. Les risques d’obésité s’aggravent avec l’âge et l’inactivité. Ne dit-on pas à juste titre que le travail c’est la santé ? Preuve en est qu’un adulte inactif enregistre, en moyenne, une incidence (25,3) plus de 2 fois celle d’un adulte actif (11,2%). Un pourcentage qui empire quand il s’agit de femmes au foyer (32%). Alors, l’exercice physique est vivement recommandé. Que ce soit la nucléarisation de la famille, le niveau scolaire ou le niveau de vie, tous ces facteurs accentuent également l’incidence de l’obésité.   
Par ailleurs, le rapport entre l’amélioration de la santé-nutrition et celle des conditions et niveau de vie est également vérifié par la mesure de la pauvreté multidimensionnelle dans notre pays, comme l’indique la présente enquête. Ce genre de pauvreté, quasiment éradiqué en milieu urbain, persiste encore en milieu rural.

Nezha Mounir
Jeudi 22 Novembre 2012

Lu 785 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs