Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste dévoile le flottement qui caractérise l’action gouvernementale dans la prise de décisions


Mohamed Alami à la Chambre des conseillers : Le PLF 2016 est un projet défaitiste au niveau de ses choix dépourvus d’ambitions



La Chambre des conseillers a approuvé mercredi soir à la majorité, lors d'une séance plénière, le projet de loi de Finances au titre de l'exercice 2016 (PLF 2016), après adoption de la deuxième partie du projet.
 Ainsi, 47 conseillers ont voté pour, 18 contre, alors que 21 conseillers se sont abstenus.
En effet, les divergences ont ponctué les débats entre les groupes de la majorité et  ceux de l'opposition qui estiment que ce projet s'inscrit dans la lignée des précédents.
Intervenant lors d'une séance plénière, Mohamed Alami, au nom du Groupe socialiste à la Chambre des conseillers, a affirmé que le groupe s'oppose vigoureusement à ce projet "qui s'inscrit dans la lignée des précédents et auxquels nous nous sommes opposés depuis 4 ans".   
Ce projet « manque de vision stratégique globale. Il est incapable de mettre en place des mécanismes pour créer des postes d'emploi et  répond à une approche technique du concept de la réforme ne servant pas les équilibres sociaux, de même qu'il n'apporte rien de nouveau pour la classe ouvrière et l'ensemble des salariés », a-t-il  fait savoir.  
Et de poursuivre  que ce projet de loi repose sur la même démarche "stérile" adoptée par le gouvernement dans une conjoncture "qu'on aurait pu exploiter (...) au profit du développement du modèle économique national".
Pour le président du Groupe socialiste, l’examen de ce projet  intervient au moment où le monde entier célèbre la Journée internationale des droits humains et dans un contexte marqué par une forte tension sociale due à la hausse des prix, à l'atteinte aux libertés syndicales et à la violation des droits des travailleurs.
 Concernant le respect des droits humains, Mohamed Alami a tenu à souligner que depuis l’investiture du gouvernement Benkirane, la situation au Maroc  n’a cessé de régresser et même les marches pacifiques  de protestation ont  été réprimées précisant que les libertés syndicales continuent d’être bafouées  portant ainsi  atteinte à l’image du pays.  Et de conclure que le projet de loi de Finances 2016  est un projet défaitiste  au niveau  des choix qui n’ont pas d’ambitions.
Par ailleurs, Ahmed Alami a indiqué  que le grand défi à relever par le Maroc actuellement, c’est de réussir à mettre en œuvre le grand chantier de la régionalisation avancée tant au niveau  des textes législatifs que des moyens financiers et  humains. Toutefois, a-t-il fait savoir, la répartition géographique inéquitable des investissements ne peut aucunement servir ce chantier, puisque  près de 63% des montants mobilisés bénéficient à deux régions seulement, à savoir Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra.  Avec les 4 milliards de dirhams proposés par l’Exécutif  au bénéfice des douze régions, soit  333 millions de dirhams chacune, le gouvernement n'est pas à la hauteur des enjeux et des objectifs de la nouvelle donne régionale.
Les réalisations accomplies "demeurent insuffisantes", et ne répondent aucunement aux attentes des citoyens marocains et particulièrement des jeunes qui continuent de subir les affres du chômage avec un gouvernement inerte et manquant  gravement d’imagination. 
 

L.B
Vendredi 11 Décembre 2015

Lu 877 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs