Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste au Parlement pour un examen du secteur de la publicité




Le Groupe socialiste au Parlement pour  un examen du secteur de la publicité
Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants vient d’appeler à la tenue d’une réunion de la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication, et ce pour débattre de la situation du secteur  de la publicité dans les médias. Demande a été faite par  Ahmed Zaidi, chef du Groupe socialiste.
En effet, selon le rapport publié  par la mission exploratoire sur les défaillances du pôle audiovisuel public,  le secteur manque de transparence vu les milliards de dirhams qui y sont dépensés annuellement.
Khadija Yamlahi, membre de ladite commission, confirme ce constat et demande à ce que lumière soit faite sur ce  point par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.
A cause des différents problèmes et dysfonctionnements que connaît le secteur, Khadija Yamlahi estime que cette situation affecte à la fois les conditions sociale, éducative, culturelle et morale, outre leurs impacts sur les enfants et les jeunes. Elle soutient également qu’il est nécessaire de se pencher sérieusement sur les  problèmes de ce secteur  qui ne cesse d’user d’une langue provocatrice et outrancière, ce qui porte atteinte aux fondements de la Constitution.
La demande  survient  au moment où le ministre reconnaît lui-même que le secteur manque de transparence et n’obéit à aucune réglementation, tout en assurant que son département s’emploie  à élaborer une  charte d’éthique relative à la publicité conforme aux standards internationaux  et aux critères de formation.
A rappeler que lors d’une réunion précédente de ladite commission, le chef du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, Ahmed Zaidi, a déclaré  que le rapport de ladite commission reste “un document de référence pour l’audiovisuel marocain et sa relation avec l’Institution législative”. Les observations du rapport, a-t-il poursuivi, portent sur les institutions et non sur les personnes, et visent à mettre les établissements publics au diapason des attentes des Marocains.

L.B
Lundi 24 Mars 2014

Lu 816 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs