Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants rappelle l’Exécutif à ses devoirs


Le volet politique et socio-économique au centre d’intérêt des députés ittihadis



Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants rappelle l’Exécutif à ses devoirs
Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants est sur tous les fronts. Lundi dernier à la séance des questions orales, Ahmed Réda Chami a mis en garde contre la régression des réserves du pays en avoirs extérieurs.  Dans une question adressée au ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka, il a tenu à préciser que la balance commerciale enregistre un déficit croissant atteignant, ces derniers mois, son niveau maximum. 
Comme l’a confirmé Bank Al Maghrib, le taux de la  régression du stock de devise au cours des 3 premiers mois de 2012 a atteint 11,82% à tel point que les avoirs extérieurs du Royaume ne peuvent  couvrir qu’entre  3 et 4 mois d'importations seulement, a fait savoir le parlementaire USFP. L'origine de cette descente aux enfers, s’explique par le déficit de plus en plus intenable de la balance commerciale, car le Maroc importe davantage qu'il n'exporte. 
Aussi les transferts des Marocains résidant à l'étranger et les recettes touristiques qui étaient au-dessous des prévisions ainsi que la hausse de la facture énergétique sont derrière cette situation, a-t-il souligné.
Pour sa part, dans une question adressée au ministre de l’Education nationale, Khadija Yamlahi s’est interrogée sur la valeur ajoutée du programme d’urgence et sur la politique que compte mener le ministère pour gérer ce dossier. L’objectif étant de combler le déficit en termes d’établissements dédiés à l’enseignement primaire. Tout en annonçant que la question du Groupe socialiste est restée sans réponse, elle a tenu à souligner  que la situation  financière des collectivités locales et de la société civile qui font partie des intervenants dans ce secteur ne leur permettra pas d’assumer ce rôle.
La situation actuelle de l’enseignement primaire  est catastrophique et connaît de grandes disparités entre les  villes  et les campagnes ainsi qu’entre les secteurs public et privé, a fait savoir Khadija Yamlahi.  
Dans le cadre d’un point d’ordre, Rachida Benmassoud a  attiré l’attention du secrétaire du bureau de la Chambre qui devait présenter devant les députés le contenu détaillé de la décision de la Cour suprême qui avait confirmé  la compatibilité entre le mandat de parlementaire et celui de président de la Région tels le cas de Said Chbaatou. Dans ce sens, elle a tenu à préciser que chaque projet de loi doit contenir une clause stipulant  la non-rétroactivité de cette loi.
Larbi Bouhamida

Larbi Bouhamida
Jeudi 17 Janvier 2013

Lu 301 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs