Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe fédéral à la Chambre des conseillers dénonce le désengagement de l’Exécutif




Le Groupe fédéral à la Chambre des conseillers dénonce le désengagement de l’Exécutif
Le Groupe fédéral de l’unité et de la démocratie à la Chambre des conseillers dénonce le désengagement du gouvernement quant à la mise en œuvre des dispositions de l’accord du 26 avril 2011. C’est ce qu’a annoncé  Abdelkader Rghoui, lors de son intervention du mardi dans le cadre d’une interpellation lors de la séance des questions orales.
A l’entame de son intervention,  il a tenu à souligner que le Maroc vit au rythme des crises qui se suivent et se ressemblent en raison de la politique gouvernementale qui constitue un  vrai obstacle au développement et à la dynamique politique, économique, sociale  et culturelle qu’a connue le pays durant les années 90.  
Les volets économique et social sont les indicateurs patents de cette crise engendrée par la situation politique que le gouvernement  cherche à occulter  et partant reléguer au second plan les grandes questions sociales à caractère urgent qui se posent avec acuité, car c’est de l’avenir de la classe ouvrière qu’il s’agit, a-t-il fait savoir.  A commencer par sa politique délibérée de ne pas ouvrir un dialogue serein et responsable avec les différents partenaires sociaux, de porter atteinte aux droits et acquis des travailleurs, de lutter contre les libertés syndicales, etc.
 Au lieu de se pencher sur les  vrais problèmes et en trouver les solutions appropriées, le gouvernement persiste dans sa politique qui va à l’encontre des aspirations du peuple marocain en général et de la classe ouvrière en particulier, procédant, dans la foulée, à des hausses successives des prix des denrées de première nécessité et du carburant, et à réprimer toute manifestation de protestation. Il s’emploie également à renier les engagements de l’accord du 26 avril, à effectuer des prélèvements sur les salaires des grévistes, et ce en l’absence d’une loi régissant le droit de grève, a tenu à indiquer Abdelkader Rghioui.  
Et de poursuivre que le Groupe fédéral attend  toujours que le chef du gouvernement tienne ses nombreuses promesses faites au lendemain de son investiture concernant l’augmentation des salaires et la réforme des Caisses de retraite, entre autres.

Larbi Bouhamida
Vendredi 7 Juin 2013

Lu 354 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs