Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Forum arabe des études et alternatives présente son nouveau livre sur la citoyenneté




Le mois de novembre 2015 restera gravé dans les annales du Forum arabe des études et alternatives. Et pour cause, cette ONG a pu sortir un important livre intitulé : « Citoyenneté et composantes sociétales dans la région arabe ». L’ouvrage édité, en partenariat avec l’organisation internationale Hivos, a été présenté à l’occasion du congrès, tenu récemment à Beyrouth, sur la citoyenneté, et en présence de chercheurs, penseurs et journalistes de tous les pays arabes. Le Forum a réussi à rassembler tous ceux et celles, qui ont contribué à cette œuvre scientifique.
Outre une préface de la chercheuse libanaise Maha Yahya, et une étude préliminaire portant sur le même thème, le livre se décline en trois parties. La première fait état de quatre études de cas, dont « Dynamiques de divisions sociétales après la révolution en Libye … les minorités et l’enjeu de citoyenneté », de son auteur le Tunisien Walid Haddouq, suivie par une autre de Georges Fahmi intitulée : « Crise de la démocratie en Egypte… cas de l’Union des jeunes de Maspero et l’Union démocratique des jeunes de Noubis ». La troisième porte, quant à elle, sur le cas des femmes en Syrie de son auteur Sabah El Hallaq « La citoyenneté et les droits des femmes, modèle syrien » et enfin, l’étude du cas irakien intitulée : « La pluralité et l’avenir de la citoyenneté à la lumière des mutations actuelles » de son auteur Saad Salloum. La deuxième partie de ce livre traite de deux modèles des pays proches de la région, à savoir «Le droit des minorités ethniques en Turquie : cas des Kurdes », étude réalisée par  la Turque Folia Atkan et « Question de la citoyenneté en Iran entre le contexte et les revendications » et « L’intégration reportée : le cas chiite au Golfe et la politique de citoyenneté » de Nouran Sayed Ahmed d’Egypte. Quant à la troisième partie, elle se penche sur quatre études ethniques. Abbas Mourchid du Bahreïn développe  « L’intégration reportée, le cas chiite dans le Golfe et la politique de citoyenneté », alors que l’Egyptien Samir Morqos aborde le cas des « Chrétiens arabes ». Rostom Mahoud de Syrie, expose, quant à lui, « L’avenir de la citoyenneté et la question kurde » et enfin, Youssef Laâraj du Maroc revient sur le cas du Maroc, en abordant « La citoyenneté et la diversité linguistique, cas des Amazighs en Afrique du Nord ». Une version électronique de ce livre sera incessamment disponible sur le site-web de l’organisation égyptienne.
Lors de ce congrès international, les auteurs des articles, en sus de plusieurs autres chercheurs, ont examiné les différents volets de la thématique globale. La citoyenneté, pour tous les participants, ne peut être assurée ni développée, qu’en accordant une place de choix aux minorités et aux composantes de la mosaïque sociale des pays du Proche-Orient et d’Afrique du Nord.

Mustapha Elouizi
Jeudi 3 Décembre 2015

Lu 471 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs