Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Fonds international de développement agricole s’engage dans la région d’El-Haouz

Le FIDA, partenaire du développement de trois filières agricoles pour un coût de 74 millions de dirhams




Le Fonds international de développement agricole s’engage dans la région d’El-Haouz
Le Fonds international de développement agricole (FIDA) est engagé dans les zones montagneuses d’El-Haouz dans le financement d’un projet de développement de trois filières agricoles, lequel bénéficiera à une population cible de 78.000 habitants, pour un coût global de 74 millions de DH. L’organisme onusien participe au financement de ce projet, qui concerne les filières olive, pommes et élevage ovin, par un crédit à conditions favorables de 69,9% du montant global et un don de 1,6% du coût total, alors que l’Etat participe à hauteur de 25,4%, indiquent les promoteurs du projet à l’occasion de la visite à El-Haouz du président du FIDA, Kanayo Nwanze.
Le projet vise à contribuer à l’allègement de la pauvreté en milieu rural, à améliorer la productivité des exploitations agricoles dans les zones recluses à travers les filières ciblées et à permettre aux agriculteurs d’augmenter leurs revenus via l’accès à des marchés rémunérateurs. La répartition du financement de ce projet affecte un montant de 24,55 millions de DH à la filière olive, 28,23 millions de DH à la filière pommes et 13,71 millions de DH à l’élevage ovin. Une enveloppe de 6 millions de DH est destinée à financer la composante ‘’coordination et gestion du projet’’ dont la structure relève du Plan Maroc Vert.
Cette initiative intervient dans le cadre de la capitalisation sur les résultats d’un précédent projet à El-Haouz (2002-2010) qui avait porté notamment sur la réalisation d’infrastructures d’irrigation et de désenclavement, des actions d’appui à la mise en valeur agricole et à la micro-entreprise et aux activités génératrices de revenus.
L’actuel projet (2013-2017), vise à consolider les acquis du précédent en focalisant ses actions sur le développement des trois filières en portant un intérêt particulier à la production, à la valorisation et à la commercialisation. Les initiateurs du projet sont aussi soucieux de promouvoir l’approche genre dans le développement durable. Sur les 33.000 personnes concernées directement dans les trois filières ciblées, environ 55% des bénéficiaires sont des femmes. Ledit projet porte sur une superficie totale de 29.500 ha, dont 11.140 ha en irrigué. Il concerne 14 communes rurales relevant des cercles d’Asni et d’Amezmiz.
Lors de sa visite à la province d’El-Haouz, le président du FIDA, Kanayo Nwanze, a salué la dynamique de développement du milieu rural au Maroc et la remarquable coopération et synergie d’efforts entre les autorités locales et les populations bénéficiaires de ces projets socioéconomiques.

Libé
Vendredi 25 Octobre 2013

Lu 209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs