Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival national du madih et samaâ, du 19 au 28 septembre

Inciter et encourager les jeunes à perpétuer un art authentique de la culture marocaine




Le Festival national du madih et samaâ, du 19 au 28 septembre

Le 16ème Festival national de l'art du madih et  samaâ se tiendra du 19 au 28 septembre à Fès, sous le signe "Le patrimoine et la jeunesse". Organisée par le Conseil communal de la ville de Fès dans le cadre de ses activités culturelles, cette édition sera dédiée à feu Mohammed El Haj Belkacem.
Considéré parmi les événements culturels majeurs de la capitale spirituelle du Royaume, le Festival du madih et samaâ prévoit un programme riche et varié d'activités, dont des soirées artistiques et culturelles et des veillées religieuses.
Cette manifestation culturelle sera marquée par l'organisation d'un concours destiné aux groupes de jeunes des différentes régions du Maroc afin de les inciter et de les encourager à perpétuer cet art authentique de la culture marocaine.
Les œuvres présentées doivent être conformes à l'art authentique du madih et samaâ et ne doivent pas dépasser le temps requis situé entre 15 et 20 mn.  Cette compétition artistique, destinée spécifiquement aux groupes de jeunes amateurs dont le nombre ne doit pas dépasser les 8 personnes, sera organisée le 21 septembre (9h) au complexe culturel Al Horia. Le Festival prévoit aussi l'organisation d'une session de formation "master class" au profit des passionnés de cet art ancestral axée particulièrement sur l'origine et les techniques musicales de l'art du madih et samaâ.
Ces master class, prévues les 24 et 25 septembre au même complexe culturel, seront encadrés par les professeurs Thami El Harrak et Abdelaziz Ben Abdeljalil.
De nombreux groupes de musique soufie vont également animer des soirées de "dikr" dans les zaouïas de la capitale spirituelle du Maroc pour réaffirmer le rôle important de ces institutions religieuses dans la diffusion et le rayonnement du soufisme et du madih.
Le Festival du madih et samaâ tend particulièrement à préserver et à promouvoir ce genre artistique qui fait partie intégrante du patrimoine religieux et culturel marocain.
La 15ème édition du Festival, programmée presque à la même date de l'année dernière, avait été placée sous le signe : "Le Festival de Fès au service des jeunes du madih et du samaâ", pour rendre hommage à la jeune génération des maîtres du samaâ, porteuse du flambeau de cet art.

MAP
Mardi 17 Septembre 2013

Lu 336 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs