Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival international du film de femmes de Salé a acquis une maturité artistique

Huit jours de projection




Le Festival international du film de femmes de Salé a acquis une maturité artistique
Le Festival international du film de femmes de Salé, dont le coup d'envoi de la 7ème édition est prévu ce lundi, a acquis une maturité artistique, a estimé le responsable de l'information et de la communication du festival, Seddik Maâninou.
Dans une interview à la MAP, M. Maâninou a relevé que le festival a réussi à s'affirmer grâce à la particularité des films qu'il présente. Des productions féminines, a-t-il rappelé, qui traitent des questions de la femme, et qui en sont généralement projetées en avant-première.
Le festival, qui était organisé durant 5 ou 6 jours, s'étale aujourd'hui sur 8 jours, a noté M. Maâninou, affirmant que lors des prochaines éditions le festival se tiendra, à l'instar des festivals internationaux, sur une période de 10 jours.
Tout en se félicitant du rayonnement que connaît cet évènement et de la dynamique qu'il a insufflée à la ville de Salé, M. Maâninou a noté que le Festival de Salé s'est fixé pour objectif majeur d'honorer la femme, de mettre en avant ses préoccupations et de valoriser son talent dans le domaine cinématographique.
S'agissant du choix de la transition démocratique comme thème de cette 7ème édition, il a affirmé que ce choix reflète le degré "d'engagement" du festival, qui, a-t-il poursuivi, constitue un évènement culturel en interaction avec la transition démocratique que connaît le Royaume, et qui a été entamée avec la Constitution de 2011.
M. Maâninou a, par ailleurs, indiqué que la désignation du cinéma chilien en tant qu'invité d'honneur de l'édition 2013 vise à rapprocher les spectateurs marocains de la culture cinématographique chilienne et des messages et questions qu'elle aborde, soulignant, en ce sens, qu'une convention de coopération sera signée cette année avec le Festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou, dans la perspective d'une ouverture sur le cinéma africain en général. Concernant la participation marocaine, cette édition, qui sera l'occasion de mettre en avant l'expérience cinématographique du Royaume, sera marquée par la projection d'un nombre important de films nationaux dédiés aux questions de la femme, mais surtout par l'hommage qui sera rendu à la réalisatrice marocaine Farida Bourkia, a-t-il précisé.

MAP
Lundi 23 Septembre 2013

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs