Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival du cinéma d’Errachidia, entre ambitions et contraintes

Un vibrant hommage rendu au réalisateur Mustapha Derkaoui




Peu d’invités ont fait le déplacement pour prendre part à la 9ème édition du Festival de cinéma d’Errachidia ouverte, mercredi soir, au Complexe culturel de la ville. Nombre de participants ayant donné leur accord d’être présents ont annulé leur voyage, «à la dernière minute». Heureusement qu’il y avait d’autres qui ont tenu leurs promesses. Le public a ainsi été ravi de revoir  Mohamed Rzine et Hamid Najah et de voir pour la première fois l’actrice et réalisatrice Salima Benmoumen ainsi que Zhor Slimani. Un festival de cinéma est partout lié à la présence de « stars » et aux rencontres directes avec les acteurs et réalisateurs et d’autres professionnels du secteur.
Hicham Laidi, président de l’Association Al Qabas, structure qui organise la manifestation, a bien mis en exergue les contraintes auxquelles est confronté le festival. Le retour au banc de la compétition n’est pas chose aisée. Mais, il ne parle qu’à demi-mot, bien évidemment. Ce qu’il ne ne révèlera pas devant tout le monde est que la subvention du CCM n’était pas à la hauteur des attentes, que la wilaya d’Errachidia a affiché une certaine indifférence à l’égard des organisateurs qui ont vainement attendu plus de deux mois pour avoir une simple rencontre avec le wali de la province!  Une réunion de dernière minute consistait simplement à informer les organisateurs qu’il ne fallait pas compter sur les autorités. Il ne dira pas non plus que le président de la région avait mis à leur disposition quelques chambres d’hôtel, à plus de 80 km de la ville  Au moins six unités hôtelières classées se trouvent dans la ville, mais les propriétaires n’entretiennent aucune relation avec le président et son parti!   
Heureusement que les cinéphiles de la ville soutiennent l’événement et persistent à assurer le succès de cette manifestation. En effet, les férus du grand écran ont répondu présent à l’appel d’Al Qabas et par là confirment leur envie de voir continuer cette belle expérience culturelle. Et ce ne sont pas les artistes qui diront le contraire. Mohamed Rzine a appelé toutes les potentialités de la ville à soutenir l’événement, pour permettre à ce dernier de jouer son rôle de levier pour le développement culturel et artistique de la région.
L’un des moments forts de cette édition qui se poursuit jusqu’au 30 avril courant, est le vibrant hommage qui sera rendu au réalisateur marocain Mustapha Derkaoui. Un colloque sera dédié exclusivement à ses œuvres, en reconnaissance de ses contributions pour le cinéma marocain et africain.
Les organisateurs prévoient également une compétition officielle de courts-métrages, ouverte notamment aux réalisateurs marocains qui entrent en lice pour décrocher l’un des prix: meilleur film, meilleur scénario,  meilleure réalisation et prix du jury.

Mustapha Elouizi
Vendredi 28 Avril 2017

Lu 533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs