Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival de Taragalte célèbre l’héritage du désert et les cultures du monde

Un programme riche et varié prévu pour l’événement




Le Festival de Taragalte célèbre l’héritage du désert et les cultures du monde
La 5ème édition du Festival Taragalte à M’Hamid El Ghizlane est l’un des rendez-vous incontournables du mois de novembre. Cet événement fait partager la musique et la culture du désert, s’inscrivant dans le respect de l’environnement naturel et humain du lieu.
Du 15 au 17 novembre se déroulera dans cet endroit historique un plaidoyer pour le mode de vie ancestral des nomades à travers un programme diversifié.
C’est en effet, au milieu des dunes dans la province de Zagora, au Sud du Maroc, que résonnera la douce et mélodieuse voix de la chanteuse marocaine Oum, qui combinera des styles jazz et soul avec sa culture d’origine.
On retrouvera sur scène Said Tichiti, le très talentueux saxophoniste Dimitri Grechi Espinoza, ou encore la chanteuse et joueuse de tinde Fadimata Walet Oumar. Quant à Hilaire Penda, issu du formidable vivier de bassistes que constitue le Cameroun, son style relatera aux festivaliers de la multiplicité des peuples, des langues mais aussi des pratiques culturelles. Derrière ces artistes se trouve l’Association Zaila et Taragalte, qui a pour objectifs la préservation de l’environnement culturel et naturel du désert sud-marocain, l’encouragement des échanges culturels ainsi que la promotion d’un tourisme durable.
Le programme du Festival Taragalte est très varié de par ses invités, mais également par sa programmation qui réunit musique, ateliers, expositions et conférences.
Pour la musique traditionnelle et moderne, les danses et chants se dérouleront au rythme du désert, et les festivaliers retrouveront aussi bien des groupes locaux qu’internationaux. Des expositions sur l’art et la culture seront organisées à travers des présentations artistiques de produits d’artisanat locaux et régionaux fabriqués par les femmes et artisans.
Des ateliers et conférences sur la protection du désert, notamment sur l’utilisation des ressources naturelles de la région pour un développement durable s’accompagneront de diverses activités telles que danse, poésie, course de dromadaires, astronomie, partage et échange en art culinaire et traditions.
Une conférence sur le développement des formes de coopération culturelle vertueuses entre Europe et Afrique aura lieu. Le rôle de la culture dans le développement économique et social des pays africains, l‘apaisement des zones de conflit ou encore la promotion des droits humains et de la paix feront partie des thèmes traités. Ces conférences déboucheront sur une grande production artistique pour la paix présentée sur la scène du Festival. Taragalte, petit village dans un oasis aux portes du désert, signifiant littérairement “lieu de rencontre” s’érige alors pour quelques jours en carrefour entre les différentes cultures. A 40 km de la frontière algérienne et 52 jours de chameaux de Tombouctou, public et artistes du monde entier s’y retrouvent pour vivre l’hospitalité et la richesse culturelle des populations locales.

Danaé Pol
Jeudi 14 Novembre 2013

Lu 588 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs