Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le FUS se fait hara-kiri à Oujda

L’IRT en bon trouble-fête à Casablanca face au Raja




Avec quinze buts, trois victoires dont une chez les autres et un nul, les quatre rencontres constituant le complément de la dernière journée de la mi-saison ont été jouées sous le signe de l’offensive, et ont corrigé à bon escient le désastreux bilan de leurs quatre devancières (4 buts).
Pour le moins fructueuse au bonheur des adeptes en la matière donc, cette quinzième journée aura consacré le FUS malgré sa défaite (2-1) à Oujda, champion d’automne, si l’on se réfère au règlement fédéral et au goal-average particulier. Mais les R’batis en s’inclinant, ont permis au WAC qui a ramené de Tétouan, aussi blanc soit-il, le point du nul, de revenir sur eux et donc de partager avec eux la première place.
Pourtant, à dix minutes de la fin de la partie au stade d’Honneur d’Oujda, le FUS menait toujours tranquillement sur un but  d’Aguerd en fin de première mi-temps et semblait se diriger vers la victoire. Mais c’était mal connaître les Orientaux qui dans une énergie du désespoir dont ils détiennent le secret, retournèrent positivement la situation à leur faveur. D’abord en égalisant par l’inévitable Allaoui avant de voler les trois points dans le temps mort grâce au joker de service d’Aït Joudi, Boudali. Le succès est somme toute mérité au regard des velléités moins accentuées à jouer pour le gain du FUS.
C’est une bonne bouffée d’oxygène pour le MCO qui met à distance de cinq points le premier préposé à la zone rouge, le KACM battu (2-1) dans un scénario identique en son Grand Stade à Marrakech. Zoubaîri à la demi-heure sur un over-goal donnait l’avantage aux visiteurs, le KACM poussif revenait à cinq minutes de la fin de la partie par Mansouri, avant qu’Ijrouten ne vienne ruiner les espoirs marrakchis dans le temps mort. Les Gharbaouis prennent la cinquième place au tableau tandis que le KACM ronge son frein dans les profondeurs du classement à un point de la lanterne rouge, l’OCK.
La rencontre la plus riche en buts (5) s’est déroulée à Al-Hoceima quand le Chabab local a reçu l’OCS en son Mimoun El Arsi. Les Rifains se sont imposés (3-2) mais non sans avoir renversé une situation pour le moins compromise. Menés d’entrée de rencontre sur un doublé réussi en deux minutes par le Brésilien de service safiot, le CRA se rebiffe trois minutes plus tard et inscrit coup sur coup par Lembarky et Abdelmalki deux buts, pour rétablir la parité. On semblait s’acheminer vers un nul quand, d’un over-goal en fin de partie, le défenseur de l’OCS Tadi offrait sur un plateau la victoire au CRA. Les Rifains du fait, sortent de l’enlisement des fins fonds du tableau et suppléent même leur victime du jour en accrochant le RCA tenu en échec à Casablanca (2-2) par l’IRT à la dixième place.
C’est fou comme les renversements de situation ont été de mise en ce jeudi dans les stades engagés, à Oujda, Marrakech, Al-Hoceima et enfin Casablanca en nocturne où en baisser de rideau de la phase aller, le meilleur pour la fin comme qui dirait, dans un Complexe Mohammed V archi-comble, l’assistance a eu droit à l’une des meilleures prestations en cette saison.
Là aussi les visiteurs prirent les devants quand, d’un heading au quart d’heure de jeu, Sipovic ouvrait la marque. Son coéquipier Hamoudane, d’un but d’anthologie à la demi-heure, enfonçait le clou en plantant dans les filets dans l’équerre au second poteau, un tir venu d’ailleurs ajoutant à la misère du portier rajaoui un gros désarroi.
Mais un peu comme partout en ce jour, les locaux revinrent dans la partie d’abord par Jahouh sur un penalty pour faute de main de Boukhriss puis par Mabded qui exploita au mieux une passe décisive toute de finesse de Hafidi.  Le Raja revenait de loin mais on est loin encore des attentes du public des Verts qui s’ils privèrent le WAC et Tanger du titre symbolique de champion d’automne, ont encore bien des choses à corriger dans leur jeu et façon d’être. On a vu des individualités qui erraient sur la pelouse tandis que des jeunes aux crampons aiguisés languissaient sur le banc.
Espérons pour le meilleur des Verts que le duo Taoussi et Khyati ait dans ses résolutions de 2016 des intentions autres que celles désastreuses dont il nous a gavé jusqu’à présent. Quant à leur vis-à-vis du jour, on peut dire que c’est de la graine de champion. Le FUS et le WAC devront compter jusqu’au bout avec l’IRT dans la course au titre à notre bonheur.
 
Résultats:
ASFAR-RSB 0-0
OCK-DHJ 1-1
MAS-HUSA 2-2
MAT-WAC 0-0
MCO-FUS 2-1
CRA-OCS 3-2
KACM-KAC 1-2
RCA-IRT 2-2
 


Mohamed Jaouad Kanabi
Samedi 9 Janvier 2016

Lu 3361 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs